Center for Louisiana Studies Archival Catalog

This searchable database provides information on images, documents, and audio and video recordings, made between 1934 and the present.

Interview with Lionel Leleux, Don Montoucet et al

Accession No.: 
AN1-133

Lionel Leleux, Don Montoucet, Evelyn Goller, Mrs. Montoucet, Mrs. Leleux, Nicole Deguire

-Mrs. Joe Falcon (Cleoma Breaux est morte jeune. Thérèse Meaux de Gueydan était sa deuxième femme). Il y a 15 jour de différence en age entre Lionel et Thérèse;
Records;
-Lionel playing with Joe Falcon in 1960. Lionel's son played with Joe before he did. Lionel played with him south of Kaplan, St. Martinville/Parks (Angelle Inn which is now Cinderella Club), Bayou Benoit, Crowley (pas de batailles);
-Batailles aux bals à la Nouvelle-Orléans;
-Playing at the Triangle Club in Scott (Adam Maitre);
-Le dernier bal que Joe a joué était le 4 Juillet 1963 au Reno Club à Kaplan. Il avait pour arrêter pour une opération. Allen Richard qui jouait guitare;
-The musical abilities of Elmas(?) Brandon (State Trooper from Scott now in Monroe). He played reels, howdowns, polkas. He's younger than Lionel. Related to the -Blanchards from Kaplan. Playing with Lionel for fun;
-Les 'tit graçons à Andy Morgan? (Eric et Edgar);
-Lawrence came to talk with Lionel. He never kept musicians because he was so funny about who he hired;
-Lawrence played accordion and fiddle;
-Lionel didn't want to commit to Lawrence incase he didn't like it. He played with Lawrence until he died;
-Lionel started playing with Don. As long as Don would play like Lawrence, there'd be no trouble;

-Chère Alice;
-She writes the songs they'll play April 5th in New Orleans. Laissez les Bon Temps Rouler et Lâche Pas La Patate, et plusieurs chansons traditionnelles;
-Whistling "La Valse de Samedi Soir/Mon Cher Bébé Créole";
-Lionel a des tracas à siffler?;
-Rodney Balfa, a brick layer from Mamou, will go sing "La Valse de Samedi Soir";
-Don's father winning an accordion contest in 1921;
-Déus Monceaux au sud de Rayne. Acheter un camera pour prendre un portrait de la première communion. Lawrence est mort le 15 août tant qu'il peinturait une maison;
-Lionel goes to mass in Lyons Point and that's where he found out Lawrence had died. Lawrence's brother, Elton, died June 1st around Thibodeaux, LA;
-Talking about it after mass, going home to find out about it, and going to the hospital in Rayne. He was dead upon arrival at the hospital and was at Gossun Funeral Home in Rayne;
-Lionel told Lawrence he was next in line in his family to die;
-Walkers spoke English, but his mother was a Leger;
-Walker Brothers. Amos Walker was their father;
-Passepartout, Attrape mon chapeau;
-Lionel learning to make fiddles and reading textbooks, Lionel's education;
-Lionel being caught teething with his father's fiddle;
-Lionel didn't study, because he wasn't interested in school, until he started making fiddles;
-Discovery of 'pirate' treasure by Dédé Anderson and the Judices;
-Les grosses chaudières. Map de la chaudière de l'argent à 6 pieds de diamètre. Duson et au nord de Kaplan;
-Mr. Dédé n'était pas instruit. Il a acheté toute la terre qu'il pouvait pour que personne ne vole son argent;
-Personne pouvait couper la chaudière;
-Discovery of other buried treasures in south Louisiana;
-Sybils;
-2 hommes fusilié à L'Anse des Stelly. 12 buried, 1 was a LeLeux married to an Abshire. La vieille femme a fait enterré l'homme à L'Anse des Stelly, Les autres étaient enterrés au cimetière des Abshire;
-L'argent enterré à L'Anse Stelly était la terre à Pierre et Jean LaFitte, Lafitte Cutoff (Hwy 14);
-Les platins, les terres-basses;
-The killing and burial of 12 men charged with desertion of resisting the draft in Vermilion Parish during the Civil War;
-Submarine dans le Lac des Stelly;
-Man from Gueydan found a treasure;
-Cow Island evidently was a safe-haven for deserters or draft resisters;
-Reputed crimes of the men who were executed -- rape, theft of money and horses;
-Vigilantes;
-Marguerite Hanks hid a horse in the house (with dirt floors) to keep the Union soldiers from stealing it, Euclide LeLeux.

-Jokes et histoires à la fin by Lionel Leleux;
-Américain tout embourbé;
-Broussard got a flat tire. La roue ne gonflait pas, mais lui gonflait;
-Les vieux joueurs d'accordéons s'assisaient. Mr. Aldus Roger, la braguette ouverte. "Non, mais si tu peux la siffler, je peux la jouer." He thought it was a song request;
-La femme avec la chambre peinturée;
-Arranger la braguette de 10" de long;
-La fille nouvelle-mariée a appelé sa mère. Son mari a un oeil en crystal, des fausses dents, et un pieds. La mère a fait avec 6" toute sa vie;
-Le joueur de violon. Il est mort et sa femme voulait metter le violon dans le cercueil. C'était mis entre ses jambes, elle aurait manqué ça entre ses jambes;

Lionel Leleux, Don Montoucet, Evelyn Goller, Mrs. Montoucet, Mrs. Leleux, Nicole Deguire

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Lionel Leleux, Don Montoucet et. al
Recording date: 
Tuesday, March 22, 1977
Coverage Spatial: 
Scott, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
48:05
Cataloged Date: 
Tuesday, May 8, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Steven LeJeune

Accession No.: 
AN1-134

Steven LeJeune:

Beginnings as a musician since about 10 year old:
-The number of accordions he has owned;
-His first accordion that his mother bought him with 2 stop. Lester accordion with 3 stop was used to play a dance every now and again;
-Monarch, then an Acadian from Marc Savoy which he still has (18 year-old accordion). He'll give it to his son when he dies;
-Musicians who got him interested in playing music: Agnes LeJeune (Iry's father) and Arnest LeJeune (Steven's father). Sa soeur de Lac Charles joue. Ils étaient 3 qui jouait;
-First dance he played. Bals de maison before he married (André et Whitney Doucet played triangle et Leon Doucet dessus le violon. Whitney et Steven chantait). -Playing dancehalls with Calvin Holloway for at least 3 years. Separating and starting each their own bands;
-Steven's band consisted of 4 musicians: Aldus 'Popeye' Broussard on fiddle, Hueman Briscoe on drums, & Elton 'Bee' Cormier on rhythm and steel rhythm guitar. -Popeye et Cormier et Steven chantait;
-Stopped playing music for a little while once he got married, but he started up again not long after;
-He went 2 weeks without playing when he broke his bones from a wreck;
-Going to the dance and playing 4-6 songs;
-Iry is Steven's nephew and Roger is his grandson;
-Steven gave Iry his first accordion;
-The career of his nephew Iry LeJeune. Starting out at house dances and then playing in dancehalls around age 13. Iry got his first accordion at about 10 years old;
-Iry grew up near the Daigles;
-Iry would get too excited, play too fast, and confuse songs. He started playing with a band and got good at about 17-18 years old. He played more music after he married. Ervin and Eddie (Iry's sons) are good, but not as good as Iry. They won a contest in Crowley;
-Iry and Ervin were good singers;
-Iry's recordings;
-Iry was blind;
-Ce n'était pas un homme triste;
-Il est mort à Eunice quand lui et J.B. Fuselier ont eu un flat tire. Quelqu'un a cogné Iry et il est mort comme ça;
-Fido Blanchard était le beau-père à Iry, pour ça Iry restait à Lacassine;
-Iry a fait des records comme Amédé Ardoin;

Early band 'competitions':
-Angélas 'Nonc Jack' LeJeune, l'oncle à Steven, a gagné un contest à Tasso;
-Jouer dessus une table avec un accordéon et un 'tit fer;
-Steven a joué 6-7 danses avec André qui chantait et jouait 'tit fer;
-Notable Cajun musicians of the early twentieth century: Auguste Breaux, Moïse Cormier, Théobert LeJeune (frère à Angélas)--joueurs d'accordéon. Joueurs de violon--Gustin LeJeune (le granpère à Steven, le père à Angélas);
-More accordion players than fiddle players;
-Iry's first musicians: Milton et Ellis Vanicor, Will Kegley, J.B. Fuselier (fiddle), Orsy Vanicor (steel guitar), Ivy Vanicor (rhythm guitar);
-La mort à Iry LeJeune;
-Iry wasn't tall and was blind, emotional?;
-Iry's wife had his accordion. Ervin and Eddie live near Lacassine/Lake Charles. Their wives don't want them to play;
-Everyone playing the same tunes;
-Steven didn't play polkas or older songs like that;
-Bascom Mouton was a fiddler from Kaplan;
-Playing tricks at dances (undoing a buggy wheel, unscrewing a wagon wheel, cutting a horse's tail, etc.);

La Pointe Noire:
-Fights at bals de maison, killings (Steven's brother-in-law shot 2 people), stabbings in Pointe Noire. 3 frères Morains?;
-Ed Blanchard shot Morain in the stomach. He had two shots and then stabbed him 3 times;
-Family feuds;
-Pistolets et batons;
-There was no law back then;
-Early dance halls in the Pointe Noire area: Jack Fontenot, Edras Benoit;
-Constables: Noé Doguay, Curley Daigle, Easton Leger, and Joe Hanks;
-La Salle à Esta Hébert à Ossun, constable Martin Webre;
-Les constables étaient assez bruts;
-3 years at at dancehall in Church Point (Egnias Berg?);
-Les officiers ont fermé un autre salle pour un Thibodeaux;
-Also Tee-Maurice (Joe Hanks) and the Chinaball Club (Easton Léger);
-Entendu parler des Marais Bouleurs;
-Origins of the name la Pointe Noire, peut-être pour les arbres? Steven ne connait pas;
-Playing every Friday night and holidays for 3 years at Gene Royer's City Bar. He played Saturday night in Church Point;
-3 best accordion players according to Steven: Iry LeJeune, Lawrence Walker, et Aldus Roger. Good when they were young and didn't get drunk;
-Steven used to drink, but he can't anymore with his medications. Iry and Angélas used to drink too;
-Music's in the head, not in the blood. Songs in Steven's head while he worked in the fields or even at night;
-The creative process in songwriting. Steven never wrote a song;
-He never recorded commercially. Mr. Bee Cormier offered to pay for everything, but Steven never did;
-Music/band competitions/contests with Iry LeJeune in Opelousas. Steven and Iry would split the money if either would win. Steven got $20 and Iry got $15 for 2nd place;
-Iry never beat Steven in a contest;
-People would bet on which musician would win;

Steven LeJeune

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Cajun music history; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Steven LeJeune
Recording date: 
Thursday, April 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pointe Noire, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:36
Cataloged Date: 
Tuesday, May 8, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Musical Performance by Steven LeJeune

Accession No.: 
AN1-135

Steven LeJeune:

-Chère Toutoute;
-Started his dance with this song. He can't play long because his arm hurts. A lot of people like Bobby Leger and use it to start their dance;
-Lacassine Special;
-Steven missed a note;
-La Valse de Bayou Chene (La Valse de Duson/La Valse des Opelousas/La Valse qui me fait du mal/La Valse de St. Landry/La Valse de Stelly/Big Boy Waltz);
-He's stopping because his arm hurts from all the work he did yesterday;
-Dancers would say no one could beat his music when it comes to dancing. His timing was even;

Steven LeJeune

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Accordions;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Steven LeJeune
Recording date: 
Thursday, April 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pointe Noire, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
4:49
Cataloged Date: 
Tuesday, May 8, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Nathan and Ola Abshire and Louis 'Vinesse' LeJeune

Accession No.: 
AN1-136

Nathan Abshire and Ola Abshire, Louis A. 'Vinesse' LeJeune:

-L'Ile aux Chiens, le bayou qui sépare les paroisses Vermilion et Acadie;
-Jean LaFitte à l'Ile aux Chiens (trésor enterré). La robe de la reine de l'Angleterre pleine des diamants;
-Il faisait des bougres fouillaient de la terre et les tuer pour faire des revenants garder le trésor;
-Un revenant à l'Ile aux Chiens (gardeur de trésor);
-George Couche?, un français;
-Nathan a vu un revenant là en plein jour. Nathan (17) et George allait marcher à l'île et l'ont vu. Nathan would go during the day, but never at night;
-Lights and all kinds of things;
-Junior Benoit et le chêne à Rayne;
-40 ans Nathan n'a pas retourné à l'île. Tout le monde de là est mort. Le français était habitué à ça. Ils croyaient que les revenants les auraient dit où c'est enterré;
-Dans les livres;
-A ghost doesn't have a head;
-La chasse-galerie. Un homme qui avait deux chiens avec des chaines. Il marche et il siffle;
-Asteur, il y a trop des affaires, trop de monde;
-Feux-follets--un bébé mort pas baptisé. Toute la nuit, les feuxfollets jouaient dans le bois. Son frère a parti à cheval après les feuxfollets. Du sang dessus song couteau quand il a été le chercher le lendemain;
-La boule de feu;
-Model-T Ford. 10-15 pieds du bayou. La boule de feu à Riceville, il y avait de l'argent là;
-Dédé Anderson;
-Bayou Blanc a trouvé de l'argent en rabourant dans une chaudière;
-Les pirates ont volé l'argent et l'ont enterré là;
-Nathan a trouvé de l'argent à Crowley. 2-3 monde qui ont demandé à Nathan d'aller fouiller pour l'argent en bas d'un chêne. Ce n'était pas pour lui;
-Madame Grand Doigt--un conte;
-Cauchemar/couche-mal;
-Expérience de l'oreiller avec $600 dedans. Du vieux monde de Riceville où ils allaient se couchaient. L'annoncement/avertissement de l'argent par une vieille femme toute en noire. Elle n'a pas peur des morts, mais Nathan a peur es morts;
-L'homme noir sans tête;
-Aller veiller son frère à Riceville. Le pont de Riceville tout en bois. Une affaire noire est tombée dans l'eau et a trempé eux-autres;

Des avertissements:
-La deuxième noce à la mère à Nathan. Regarder dehors et voir un homme (le père à Nathan?);
-L'avertissement d'Albert qui avait fait un accident. Il était dans un wreck et la police est venu les dire qu'il était à l'hôpital à Jennings;
-Le monde asteur ne regarde plus pour des affaires comme ça;
-L'avertissement à Scott avec défunct Chuck Guillory;

Commencement dans la musique:
-Nathan se cherche une bière pour faire du bien à son estomach;
-L'accordéon de son oncle à 6 ans qui coutait $3.50. L'autre bord de Morse. Son oncle a attrapé Nathan après jouer son accordéon;
-Home brew
-8 ans commencer à jouer pour le public;
-Les salles à ? Guidry, le grandpère à Lionel LeLeux;

Ecouter Amédé Breaux:
-Ça ne voulait pas que Nathan apprend à jouer de la musique;
-Influences--mère, Olivier Broussard (oncle), Lennis Abshire (père) jouait des reels dessus l'accordéon;
-Il a gardé des polkas;
-Premières chansons comme 'Ton petit bec est doux' et 'Fi Fi Poncho';
-Jouer double;
-La vie d'un musicien est dur, rain or shine. Nathan a marché 20 miles pour aller jouer avec Lionel pour faire $3. T'étais chanceux d'avoir un ride pour 1 mile;
-Se coucher chez Lionel Leleux;
-Doc Broussard et 'Tit Nèg Schexnayder;
-L'argent dans le temps;
-$3 était du bon argent.15 sous de café aurait duré une semaine. $5 pour 2 livres de café asteur;
-Le vieux whiskey à Meillon ?;
-Nathan boire du whiskey;
-Des bals de maison à lampe de coal oil. Caché dans le chemin avec des barils de bière et de whiskey. 10-15 sous la bouteille de bière, 25 le patassa (half pint);
-Nathan a vu une bataille une fois à un bal de campagne. Une discorde avec deux hommes solides;
-Les Marais Bouleurs. Voir une bataille à Boscoe;
-'Tit Nèg Schexnayder avait pour mettre son guitare devant lui pour se protèger quand il jouait avec Amédé Ardoin;
-Amédé Ardoin--homme de couleur. Jouer 2 deux accordéons avec Amédé. Bon joueur et chanteur. Quelque danses de lui comme 'La Valse à Eunice,' 'Lacassine -Special,' et 'Basile Breakdown' (Eunice Two-step);
-Iry LeJeune--redid a lot of Amédé's songs;
-Amédé Ardoin played a different beat than Nathan did;
-Alphonse 'Bois-sec' joue le plus près à Amédé;
-Vinesse n'a jamais joué avec Amédé;
-La mort à Amédé Ardoin à Pineville, Louisiana;
-Angélas LeJeune--there was no one else like him according to Nathan. Il a influencé Nathan le plus pour son style;
-Des joueurs de violon: Bascom Mouton jouait des reels, des danses anglaises (Vinesse ne les a jamais appris);
-Angélas a été recordé en 1932. Nathan peut proche plus jouer ces danses;
-Gueydan Breakdown (Port Arthur Blues/Tiger Rag Blues) et Jolie Petite Fille (Chère Toutoute) était la première plaque à Nathan en 1932. Ils ont passé une semaine en ville (Nouvelle-Orléans) et Bluebird de New York est venu les recorder;
-Le même temps que Amédé Breaux, Angélas LeJeune, Joe Falcon, Ernest Frugé (une autre bon joueur de violon), Mayeuse LaFleur;
-Gueydan Breakdown. Nathan ne va pas la siffler parce qu'il n'a pas de dents. Il va la jouer;
-Choosing his first to songs to record, similar to Chère Tout Toute;

Nathan & Ola Abshire, Louis A. 'Vinesse' LeJeune

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk tales; Legends; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Nathan and Ola Abshire and Louis 'Vinesse' LeJeune
Recording date: 
Wednesday, April 6, 1977
Coverage Spatial: 
Basile, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:35
Cataloged Date: 
Tuesday, May 8, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Musical Performance by Nathan Abshire and Vinesse LeJeune

Accession No.: 
AN1-137

Nathan Abshire, Vinesse LeJeune:

-Je suis saoul encore (Moe Bandy's 'Here I Am, I'm Drunk Again'). Une nouvelle danse;
-Polka du Vieux Temps (Polka à ma Vieille Tante à Octa Clark);
-Différence entre un polka et un mazurka. Sa mère jouait toutes ces danses. Nathan ne peut plus se rappeller de ça;
-'Dixieland (hier après-midi, le char a tué Fido. Si c'est pas Fido, c'est un 'tit caille pareil);
-Une reel à son père (untitled). Son père jouait plus jolie que ça. Ses parents et ses oncles jouaient seulement à la maison, jamais à des bals;
-Nathan n'a pas de meilleure chanson;
-Jouer à Erath un après-midi. Aldus Roger et Elias Badeaux. Nombre incalculable de chansons;
-Une valse de sa mère joué pour son bal de noce;
-La marche des mariés (Vinesse on vocals?). Après que le couple s'était marié. Un Two-step ou une valse après celui-là;
-La Différence entre un One-step et un Two-step;
-Sundown Playboys Special (One-step?);
-'Special' just part of the name;
-Two-step vs. breakdown;
-Acadian Two-Step (Breakdown);
-One-step est joué plus vite qu'un one-step;
-Lacassine Special (Two-step);
-Church Point Breakdown by Iry LeJeune a real breakdown?;
-Changer des vieilles danses quand ils sont recoupées;
-Bayou Pon Pon (One-step) in Angélas LeJeune's style. Mention of 'La Fille de la Veuve' (Jolie Blonde);
-Eunice Two-step (Nathan calls it the Basile Breakdown). Amédé had a different style than Nathan;
-Bosco Blues/It Happened To Me (World in a Jug, from Jimmie Rogers) with Vinesse on vocals;
-Blueses (French Blues);
-Différentes qualités de danses;
-Valse à deux temps;

Nathan Abshire (62) with Vinesse LeJeune

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Accordions;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Nathan Abshire and Vinesse LeJeune
Recording date: 
Wednesday, April 6, 1977
Coverage Spatial: 
Basile, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:44
Cataloged Date: 
Wednesday, May 9, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Musical Performance by Dennis McGee

Accession No.: 
AN1-138

Dennis McGee:

-Mazurka (untitled);
-Jim Crow (untitled). Le monde ne joue plus ça;
a) Polka (untitled);
b) Hummed;
-La Reel des Courville (La Danse Carrée);
-Dennis wants the others to play with him;
-La Valse du Pont d'amour. Barry sang that song with Dennis and Sady in Washington (D.C.?). They also played Jurer my Lord (Adieu, Rosa);
-Dennis ne peut pas chanter aujourd'hui. Une des cordes est morte;
-Sweet Geraldine (fragment). Playing that song with Fuselier? in Ville Platte;
-La Valse Criminelle (similar to Chère Toutoute and La Valse de Marie Buller);
-La Valse pénitentiaire. Il y a plusieurs qui s'apelle comme ça, mais il y a juste une qu'est la bonne;
-La Valse des Balfas (older 'Valse pénitentiaire'). Dennis peut la chanter, mais il ne veut pas la chanter;
-Toutes le femmes aimaient Dennis, tous les hommes ne l'aimaient pas;
-Saute crapaud (contredanse anglaise=english square dance, pas une gigue);
-Arkansas Traveler. Not better than someone else, but the best he can play it. He doesn't like to play by himself, he likes back-up;
-La valse qui (me) fait du mal (à mon coeur) (La Vase de Duson/La Valse des Opelousas/La Valse de Bayou Chêne/La Valse de St. Landry/La Valse de Stelly/Big Boy Waltz);
-La Reel Fâchée. Dennis' fiddle needs to be cross-tuned in order to play it. Il joue un valse comme ça, mais il ne l'aime pas jouer;
-Dennis retuning his fiddle;

Dennis McGee

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Violins;
Creator: 
Barry Jean Ancelet & Mike Doucet & Jeanie McLeary
Informants: 
Dennis McGee
Recording date: 
Sunday, April 3, 1977
Coverage Spatial: 
Eunice, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:41
Cataloged Date: 
Wednesday, May 9, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Pascal Stories told by Hubert Reed, Irving Reed and Donald Reed

Accession No.: 
AN1-139

***a little graphic/explicit***

Hubert Reed, Irving Reed, Donald Reed:

-Le docteur mettre des affaires dans sa gueule/sa bouche;
-Voir une cervelle;
-Arracher un dent d'un 'tit nègre avec des longues pinces;

Pascal Stories:
-Le prêtre. Le bougre est plein de merde et le doigt du prêtre sens la gâlette;
-Passer un 'tit nègre de treize ans en char. Dessous le pont;
-Les gros trucks qui halent des trucks. La 'tite fille de six ans;
-Le pirate a du l'or enterré au ras de la Coulée Duralde;
-Le chien caille (spot);
-Le vieux taiau à L'Anse Bleu appelé 'Blue';
-Le chien caille à L'Anse Bleu;
-Comment ils appellent une brouette à Angola;
-Macreau ("boyfriend") avec sa femme, Aurélia. Donne la maison et tout au macreau;
-La bétaille péteuse à Chicot qui a mangé le sawdust au sawmill. Description of its body
-UFO/flying saucer;
-Sauter et péter et faire des bruits des tous les animaux qui fait parti;
-Pierres de lune;
-Jean aller au ciel en ligne pour le paradis. St. Pierre l'a emmené au Diable. 3 grosse portes en acier/fer. 1ère porte: un gros trou où des hommes brûlaient. 2ème porte: le monde couché sans linge. 3ème porte: un gros swimming pool plein de merde;
-Pascal et Jim sécher la merdre dans WWII;
-Des submarines de WWII. Envoyer le sel à Jefferson Island?. Grosses baleines;
-Irish et Cadien et leurs submarines;
-Les blagues des nègres:
-Le vendeur des machines à coudre chez un vieux nègre riche avec 4-5 petits. Elever un grosse famille quand il sera grand;
-La négresse et le 'tit nègre de 15 ans;
-Le 'tit nègre de 4.5' et la négresse de 6' 2";
-Frapper le nègre dans le groupillion?;
-Jim à la lune dans une emballeuse?;
-Jim est mort et le Diable lui a mis à piocher des patates. Jim a pris la place du Diable et a eu des pool tables, swimming pools, des femmes, et des boissons à l'enfer. Il a ôté le swimming pool de merde. Le Bon Dieu était fâché;
-Dieu changer les nations du monde et faire des différentes races. Il aimerait arrêter travailler et pêcher, chasser, etc. Faire des blancs, des sauvages/indiens, et des nègres;
-Couper les ongles de la belle par un hack saw;
-Transistor was an electric razor;
-Singing a part of 'La Valse de 'Tit Maurice';
-Le Dégo qui vendait des bananes. 3 pour 10 sous;
-Jake Fontenot couper ses herbes à 2-3 lawn mowers pour $2. $2 more to take out weeds;
-Barbecue du steak;
-Des médecines pour un mal de tête;
-Un vieil homme et une vieille femme s'est divorcé. Duck call covers up the story;
-'I dont believe I'll fall in love today' chanté;
-Répéter un phrase trois fois (Lot mis, trou il y a pas. Lot pas mis, trou il y a);
-Reprise of 'La Valse de 'Tit Maurice';
-Reprise of 'Un vieil homme et une vieille femme s'est divorcé.' Couper tout en moitié;
-$1 million to be paid in full in pennies;
-957,302?;
-Ses dents fait bien. Faire casser les dents et le dentiste arranger pour $1,500;
-Coeur de caouenne. Toujours en kindergarten au zoo;
-Des dents comme une caouenne. Arracher les dents?. Cornes de cheuvreuil;
-Honalulu, Puerto Rico, Cuba, et Alaska;
-L'Anse des Bélaires--du mauvais monde là-bas;
-Pistolet avec des balles collantes;
-Du linge en pitre?;
-Dennis LaFleur et ses melons;
-Faiseur de whiskey;
-Aller à l'école en boghei et les nègres;

Hubert Reed, Irving Reed, Donald Reed

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Jokes;
Creator: 
Ancelet
Informants: 
Hubert Reed, Irving Reed and Donald Reed
Recording date: 
Wednesday, April 6, 1977
Coverage Spatial: 
Mamou, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:41
Cataloged Date: 
Wednesday, May 9, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Lazard and Leila Daigle

Accession No.: 
AN1-140

Lazard Daigle, Lelia Daigle

-L'Anse de la Pointe Noire--étymologie et descriptions. La vieille/vraie Pointe Noire est plus au nord-est d'ici;
-Sa mère lui disait il y avait deux hommes noir qui restaient là "La Pointe des Noires" à "La Pointe Noire";
-Né ici dans l'Anse. Ses parents et lui étaient élevé ici;
-Le monde d'ici se bâttait. Voir des bâtailles beaucoup souvent;
-Les batailles de la région: Marais Bouleur vs. Pointe Noire;
-Couper les harnais et les queues de chevaux;
-Marais Bouleaur/Mire/Bosoce;
-Ils se comprenaient mal. Le tracas prenait quand le monde se connaissaient pas;
-Du monde était tué dans ce bâtailles;
-Dans les bals de maison, il n'y avait pas de salle de danse;
-Avoir peur des Marais Bouleurs (reconnaissable par leur grande barbe). Plus comme ça, tout le monde se mêle;
-Les niches du vieux temps: couper les queues de chevaux et mettre des roues de wagon/boghei dessus une cabane;
-Au bal le samedi soir. Des bals de maison quand il était jeune, des salles de danses avant qu'il s'est marié;
-Les constables à Church Point. Mettre du piment dans le plancher, cogner une maison;
-Un homme a mis du piment dessus lui;
-Les querelles entre les familles. Il y a toujours un 'tit brin de ça asteur par rapport à leurs grandparents. Ça s'adonne mieux;
-Peut-être 100 ans ils querellent;
-Les constables à Church Point;
-La Salle à Ester Hébert à Ossun, Martin Webre le constable là. Il se promenait avec deux bâtons pour tenir la paix;
-Church Point était brute dans le temps, bâttre dans le village même;
-Expérience personnelle: Mr. Richard essaie de me mettre en prison;
-Querelles entre les Mèche et les Mélancons à l'autre bord du Marais Bouleur au ras de Vatican;
-Pas de Mèche ni Mélancaons;
-Janice appelé Langlois pour les choquer. Langlois--tribus des sauvages;
-Janice nommé Langlois vs. LeJeune nommé Tchoupilotte (tribu des sauvages qui picochait les autres);
-Une bataille à la Pointe Noire (Grand Rond)--bataille formelle (avec témoins). Albert. "Mets pas la main, laisse-les bâttre.";
-Le témoins faisait sûr que l'autre n'avait pas un couteau/fusil. Bâttre jusqu'à un tombe, des fois, arracher un oeil;
-Une bataille chez Nonc Edward (un tué). Tout le monde était fâché. Il seignait et tu pouvais voir ses os et une trou de balle au ras de son nombril;
-Le docteur Perret/Parrot (Américain qui parlait manière français);
-Des bals à Richard sans constables/sans lois;
-Un bal de maison arrangé sans savoir (niche) d'autres niches au bal;
-Son père n'aimait pas les bals par rapport au tracas qu'aurait devenu;
-Des fois, ils détruisaient les maison;
-Bataille à coup de pistolet. Les vieux pistolets 44 qui claquqaient comme un fusil;
-La Pointe Noire n'était pas plus mauvais que les autres places (comme le Marais Bouleur);
-Plus mauvais que Kaplan?;
-Querelles entre familles pour plusieurs générations;
-Des mariages entre ces familles qui s'adonnaient pas;
-'Tit Jean (homme avec un cheval sans apparence, Little John);
-Sauter le trou du Roi, l'homme qui pouvait faire ça aurait eu la moitié de son argent et sa fille;
-Son père aurait conté plus;
-Contes dans le vieux temps et maintenant;
-Tout en anglais pout ses enfants. Ils contaient des contes dans le temps pour faire passer le temps;
-Fabrique les contes à mesure, mais se rappelle de la plupart;
-Aller veiller sans radio et tv, il fallait conter des contes;
-Ils connaissaient plus d'habitude;
-Bouki & Lapin et le puit (Tar Baby pour guetter le puit). Foutre des coups pieds et de tête et rester pris. Lapin dans son pays?;
-Conter des contes pareil comme à un enfant;
-Faire des histoires plus grandes;
-'Tit Jean et le diable (Brave Tailor). Le diable/géant arracher des arbres. 'Tit Jean n'était pas assez fort, il a commencé à haler plusieurs arbres à la fois. Le diable dit qu'il aurait ruiné sa terre comme ça. Le Diable voulait tuer 'Tit Jean car il était jaloux. Le Diable a pris un gros bâton et a sacré un coup à l'ombre que le Diable croyait était 'Tit Jean. 'Tit Jean a bien dormi;

Lazard Daigle (72), Lelia Daigle (64)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Lazard and Leila Daigle
Recording date: 
Thursday, April 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pointe Noire, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
51:10
Cataloged Date: 
Wednesday, May 9, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Lazard and Leila Daigle

Accession No.: 
AN1-141

Lazard Daigle, Lelia Daigle

-Conte de 'Tit Jean un conte du vieux temps;
-L'homme coursé par le gros chat (farce). L'homme marchait dans le bois et s'est assis dessus une bûche et s'est aperçu du chat qui le suivait. Ils ont parti à la course;
-Conte de l'ours. Un ours avait des petits ours dans un bois creux. Courir après les petits ours et la mère est venu. Attrapé par la tcheue. Quoi-ce qui bouche le trou? (farce);
-Attraper des chaouis, et vite les lâcher (farce);
-Bouki et Lapin et l'ours qui dormait. Ils ont attapé l'ours par la queue, l'ours s'est réveillé (conté par Barry Ancelet);
-'Tit Jean et son cheval ont sauté le trou--la fin?;
-Non of these stories are written down, it's all in their heads. Keeping kids' attention;
-Barbe-bleue et Barbe-rouge (conte merveilleux). Son père contait ça. Ils s'est bâttu, séparé la barbe, et amarré la barbe à une branche. Un a été dans un trou dans la terre qui ressemblait à un autre pays. Il était ennyuant et voulait sortir et revenir. Un gros oiseau l'aurait sorti si il l'aurait donné à manger (du mouton). Juste assez de moutons pour sortir;
-Sa femme dit c'est tout à fait comme ça c'était conté;
-Garder ce qui reste du conte;
-Gagner la fille du roi;
-Les enfants n'ont plus le temps pour écouter des histoires comme ça. Ils oublient ces histoires;
-Un 'tit garçon allant à la boutique pour chercher un chaudière avec trois pâtes;
-Le gros maringouin et la chaudière;
-Le traceur de chevreuil (conte fort);
-Le fusil crochi. Un homme a été à la chasse aux canards au Marais Rond (conte fort);
-Tac-tac et la mule--gêler;
-Barry écrire un livre avec tous les contes qu'il entend;
-Du monde qui lit en français;
-Fouiller pour des contes;
-Statue de Saint Antoine. L'homme a mis de l'argent pour si quelque chose arrive. Le portrait grouillait? Il est revenu pour l'argent, ils ont changé la place du statue, -"Antoine éyoù ton père";
-Il n'y a pas trop des contes des prêtres ici en Louisiane;
-Le hobo Catholique (farce). Un hobo a été chercher du manger, mais il n'en été pas donné parce qu'il n'était pas catholique. Un autre hobo a été et ils ont demandé si lui. il était Catholique. Il dit, "mon père était un prêtre et ma mère était une soeur.";
-Beau-frère de Houston. Il était fâché après les chemins de gravois/des clous?;
-Un autre conte de 'Tit Jean qu'il ne se rappelle pas. Il y avait des cheveaux;
-Old Blue. L'homme est mort et il avait trois garçons. Ils ont payé tous ses dettes et tout qui restait pour partager entre eux c'était 17 cheveaux. Son meilleur garçon aurait eu un demi (9 cheveaux), son deuxième meilleur garçon aurait eu un tiers (6 cheveaux), et le troisième garçon aurait eu un 9ème (2 cheveaux). Ça ne convenait pas. Leur oncle est arrivé avec pour partager les cheveaux avec l'aide du Vieux Bleu. Le père à Barry contait quelque chose comme ça;
-D'habitude, il travaillait dessus l'éléctricité, mais il ne peut plus faire ça parce qu'il oublie des fois ce qu'il fait. Arranger une machine à coudre, l'éléctrcité, etc.;
-Chasse-galerie--il ne connait pas grand chose de ça. Du train fait des chaines qui cognenent ensemble et des drôles de cries. Ça voyage/reste alentour d'une région. Le monde dessus la galerie se sauvait dans la maison quand ils entendaient ça. Les enfants arrivaient = "la chasse-galerie arrive";
-Feux follets sort de la terre/des herbes pourrit, comme un gaz qui fait une 'tit lumière qui voyage. Rester au bayou avec leurs deux plus vieux enfants. Marcher le soir et voir un feu-follet au bois;
-Un tas des marais avec de l'eau dans le temps. Il y avait plus qu'il y a asteur;
-Le monde a peur des feux follets;
-Les Ghosts (revenants);
-Entendre de Madame Grand Doigt;
-Leurs familles ne faisaient pas leur enfants peur;
-Grichine?--un revenant qu'aurait venu si les enfants auraient fait du train;
-Tataille;
-Cauchemar/couche-mal dans un record;
-Du monde qui croit en revenants;
-Fouiller de l'argent;
-Du monde habillé commes des ghosts. Chasseur de ghost;
-Vinesse et Melvin LeJeune avaient eu peur et s'étaient sauvés;
-Le fouilleur avec son shove;
-La niche à Joe LeJeune;
-Faire peur aux noirs à la Pointe Noire avec une tête de mulet/un mulet sans tête?;
-Mr. LeJeune planter des gombos avec des files endedans;

Lazard Daigle (72) & Lelia Daigle (64)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Lazard and Leila Daigle
Recording date: 
Thursday, April 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pointe Noire, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
50:42
Cataloged Date: 
Wednesday, May 9, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Ballads sung by Elby 'Bee' Deshotels

Accession No.: 
AN1-142

Elby Deshotels:

-Dessus le Natchitoches--appris de sa grandmère, une des chansons le plus vieille. La première qu'ell avait appris. Chantait sans musique et guitare;
-Chère Mantélise;

Elby Deshotels

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Elby 'Bee' Deshotels
Recording date: 
Friday, May 6, 1977
Coverage Spatial: 
Reddell, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
6:53
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Saturday, January 1, 2000
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Lee and Irene Stelly, Jody, Elmo and Maude Ancelet;

Accession No.: 
AN1-143-A

Lee Stelly, Irene Stelly, Jody Ancelet, Elmo Ancelet, Maude Ancelet

-Clap and jump rope rhymes;
-Taking one shoe off of our foot and passing the shoe around the circle, singing "Sorry tout passer, la rita rita rah?";
-"La rita rita rah";
-Playing until the bell rang and giving back each others shoes;
-Object of the game?;
-Peach Porridge;
-Acka Backa Soda Cracker. Kids in the circle with the hands out. Putting your hand in the back after it got hit. Last one in the game won;
-One potato, two potato, three potato, four;
-Jody's jump rope rhyme with hands. Ms. Susie had a baby, his name was Tiny Tim;
-Pump, Pump, Pump the Gasoline. Girl jumps rope, then the next person calls their name and they jump rope together. The one that was already there jumps out and they call a new person in;
-Counting and jumping rope;
-Cinderella dressed in yella;
-Count the buttons? Doctor, merchant, lawyer, chief, indian, beggar, etc.-- girls would play this game to see who you would marry. Each shirt button got a boy's name;
-Ton 'tit bec est doux. Barry probably learned it from Pop Mayer;

Valerie Mayer Stories:
-Pop Mayer's moonshine still. Les Revenues voulaient attraper les vendeurs de whiskey/moonshine. Alcohol in a shoe box. Feds asked him where they could buy alcohol, trying to catch him. He said he didn't know, but he could go after a bottle if they gave him $10. Valerie would give them his shoe to promise that he'd come back. He didn't go back and they found the alcohol in the shoe box;

Inky, Pinky, Ponky, Daddy b(r)ought a Donkey (13:05);
-Once Upon a Time;
-Casser le still à Pop Mayer. Il a eu nouvelle que les Revenues se seraient venus ce soir-là et il a été vider tout dans les rangs de clos. Les voisins ont été avec des verres pour attraper un peu. Ils voulaient pas gaspiller le moonshine;
-Il faisait ça le soir dessus la galerie en arrière;
-Mettre l'argent en bas du linoleum pour le cacher;
-Il voulait pas que le monde l'attrape;
-His still caught on fire. She couldn't call the fireman because he wouldn't gotten caught. She had to use wet blankets to put the fire out;
-Peanut Butter Sandwich for dinner, they were very poor. Nothing to drink with his peanut butter, he was choking. A passing boy mocked him and made the same face he was making. Lee put his sandwich down and beat the tar out of the little boy;
-Engine, Engine, Number 9, Going Down Chicago Line;
-I'm a Funny Little Dutch Girl;
-Jouer dans le clos. La vache et le veau, le cochon, le poulet. S'amuser comme ça;
-Laisser le maïs? ammarré dessus le poteau longtemps (il l'a oublié), les enfants revenaient jouer;
-"Prendre la place." Un tirer dehors. Son padna a conté, "1, 2." Son padna dit, "Conte pas celui-là, c'est moi!";
-Remembering Martin Webre. Il aimait se faire grater les pied et la tête. Il était un bon constable, pas un bully;
-Martin vs. Barry's uncle. Une chicane pour un faucet. Un aurait tué l'autre, un duel. Martin s'a reculé, il avait pas peur. C'était tuer ou soit tué et il ne voulait pas ça. -Il n'avait pas peur de personne;
-Martin battre avec le père à ?;
-Martin Webre au bal chez Esta. Les Marais Bouleurs de Bosco venir pour prendre la place. Fumer dans la salle (il n'était pas supposé de faire ça). Averti la première fois, il était jeté dehors la deuxième qu'il a dit ça;
-Les Marais Bouleurs arriver dans un boghei sans top--Barry l'a peut-être entendu de Nonc Clence (Ancelet);
-Les Marais Bouleurs. Tout le monde vivait dans chaque communauté et connaissait tout le monde. Du mauvais monde, des grand chapeaux noirs, des couteaux.
-Tout le monde avait des pitolets dans le temps (26:05);
-Du monde qui s'est fait tué, plus avant son temps. Arrivé en bataille dehors dans le noir. Couteaux ou pistolets. Dans toutes les salles de danses;
-Le monde était mauvais, il n'y avait pas d'école. Le monde était moin civilisé;
-Battre tous les samedis soirs;
-Des familles en querelles;
-Les écoles on aidé a civilisé le monde;
-Des bullys dans le temps. Chaque 'tit village avait un;
-Le meilleur batailleur: Mayo Breaux à coup de poing. "Bataille juste." Il battait tous les samedis et entre ça si il y avait un bal;
-Jamais prendre avantage;
-Marcher dessus un pied pour commencer une bataille. Il n'y avait pas d'autres affaire à faire;
-Les Richard (2 frères);
-Bataille aux pistolets;

Réputations:
-Mayo Breaux était grand, mais pas gros. Il a fait son devoir. Ils l'ont coupé et l'ont tiré et il a eu assez;
-Porter des pistolets cachés dans les bogheis. Pas dans les poches, parce que les pistolets étaient plus grand qu'aujourd'hui;
-Boire pendant Prohibition. Alcohol around Scott and Ossun. Cuex avec une réputation loin à Arnaudville, Prairie Ronde (Pop Meyer avait pas une comme ça);
-Acheter de l'alcohol aux bals (en dehors). Pas un tas de moonshine. Proche tout des demi-bouteilles (25 sous chaque, chères parce que tout le monde était pauvre);
-Home-brew beer (faire ta propre bière, une thermomètre). Plus de sucre pour le faire plus fort. Un tas de malt dans les bouteilles;
-Mettre la glace autour et en bas les jarres pour garder le malt au fond;
-Faire du whiskey avec du maïs et du sucre);
-Aller au bal chez Esta Hébert avec ses frères et soeurs (38:51);
-Le monde qui jouait là: Joe Falcon. Les meilleurs bands. Une grande, belle salle;
-'Tit Maurice. O.S.T. à Rayne. La Salle de Duhon dessus le chemin de Scott. Salle à Sidney Babineaux à Bosco;
-Aldus Roger;
-Tony Alleman's string band;
-Des bals d'accordéon et des string bands. L'accordéon avait jamais crevé;
-Des joueurs d'accordéon: Amédé Ardoin (il l'a pas vu);
-La première fois il a vu Iry LeJeune. Echanger le jukebox avec le jeune Iry LeJeune chez Mathilde Babineaux à Lafayette. Now Jefferson Street, leaving CODOFIL;
-Iry kept his accordion in a flour sack. He sang well and played all by himself;
-Lawrence Walker alentour de Scott. He was in his prime when he saw him;
-La Salle à Félix Forman (2nd floor) à Scott. "High class." Le monde qui était capable. Aller pour voir comment le monde riche vivait. Leur réputation. Une vraie, bonne salles de danses. Des gros bands (orchestres);
-Warren Lacorse? 2ème jazz band qu'a passé le monde entier. Il devenait de Lafayette. Il pouvait jouer deux chansons au même temps;
-Bill Landry;
-La musique en Anglais;
-Une résidence en bas à la Salle à Félix Foreman;

Lee and Irene Stelly, Jody Ancelet, Elmo and Maude Ancelet

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Children's games; Oral history; Dancehalls;
Creator: 
Barry Jean Ancelet;
Informants: 
Lee and Irene Stelly, Jody, Elmo and Maude Ancelet;
Recording date: 
Monday, April 18, 1977
Coverage Spatial: 
Ossun, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
48:33
Cataloged Date: 
Thursday, January 24, 2019
Digitized Date: 
Thursday, November 10, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Sabry Guidry

Accession No.: 
AN1-144

Sabry Guidry:

-Je me suis mis-t-à courir (children's song, variation of Edius Naquin's 'J'ai passé au long du bois'). De la famille à Babillas LeBlanc à une exhibition d'école;
-Oral History of Abbeville area;
-264 écoliers à LSU?;
-Né en 1894. Il avait appris cette chanson de René LeBlanc;
-Albert Slessenger? était le maitre d'école de Nouvelle-Orleans. Vécu jusqu'à 101 ans. Une famille d'Allemagne;
-Nord-est de Meaux? School;
-Interessé en anglais;
-1910-Slessenger a ouvert un école;
-Nov. 11, 1911 - sa grandmère est mort et une grande glâce a détruit toutes les cannes;
-1912-arrêté l'école pour travailler et supporter sa famille. Il a été jusqu'au 6ème livre;
-Se faire moquer de parce qu'il avait des tracas à parler anglais;
-Learning French. He needed to learn English to be an engineer;
-Le premier globe d'éléctricité en 1908;
-Vendre du coton à 8-10 sous la livre;
-Aller au carnaval/street fair;
-Dynamo-direct current. Amarrer les globes d'éléctricité;
-Dr. Gérard l'a mis 18 mois dans une chambre noire sans lumière pour guérir son oeil. Il s'est coupé l'oeil en plantant des cannes? Il rabourait dans le clos et a gratté l'oeil;
-Comment faire l'éléctricité;
-Rester à l'ouest de KROF à Abbéville;
-Travailler 12 heures à la rafinerie 6 pm à 6 am;
-Son père s'est marié trois fois. Il avait marié sa mère à St. Marie Madeleine;
-60 years of marriage in Cinncinati, Ohio where his son-in-law, Johnny, is vice-president of New York script house paper;
-1920-bought land and lost all what he had;
-1920-1923: Working for pay after losing everything. Credit to his wife for keeping up the house;
-Going to Port Arthur to pay debts and find a job;
-Mr. Picayune at the Bristol Café on Houston Avenue. Pipeline foreman (Suc Romero of New Iberia) at the Atlantic pipeline;
-28 July 1923-Going to work Monday for 10 months and 2 days at 50 cents/hour;
-Sending back $30/months at L'Anse des Broussard in Rice Cove at her mother's;
-Cajuns took over Port Arthur. Speaking creole and learning creole as a water boy from blacks on the Léger sugar plantation;
-Sister who lived in Port Arthur;
-Working at the sugar refinery;
-$90/month;
-Doing every job except boiling the sugar;
-Mr. DeBlanc from Loreauville wanting to bring him to Cuba;
-"Téléphone"-tuyau élastique;
-It's warm all year long in tropics and can grow sugar cane, pineapple, coconuts. It doesn't freeze;
-Planting cane in the spring and cutting it by hand;
-Description of sugar process/industry;
-Mr. Slessenger coming help harvest cane;
-Water sog - cane would rot;
-"Macaque" avec un junior cultivator allait plus vite;
-Tout le temps inventer quelque chose pour faire l'ouvrage plus aisé;
-Plowing and working the fields. Planting cane and cutting them;
-No cane wasn't planted in the fall, only during the spring;
-Flattening the rows and keeps the drains;
-La mère canne et la plante canne;
-Piocher et se pencher pour ôter les mauvaises herbes;
-Charrue double;
-Lâché à la fin de Juin;
-Passer avec une charrue simple en Juillet;
-25 Octobre à 1 November - couper les cannes;
-Une canne peut faire son sucre en 60 jours;
-Emmener les cannes à la rafinerie;
-La porteuse;
-Sauver Mr. Fredrick;
-Haler des lugs;
-Moudre les cannes;
-Boire du vin de canne;
-Faire du rum avec la sève. Le donner aux cochons;
-Un gout haigre manière comme de la bière;
-Haler la bagasse des cannes pour brûler;
-11 tanks, 1,100 tonnes moudu tous les 24 heures;
-Pomper l'eau du bayou;
-Pacanes à cochon bouchaient tous les petits trous. Ils arrêtaient le procès et un homme avait pour se plonger pour ôter tout ça avant ils recommecent encore;
-Tout arrêté dans la rafinerie quand il n'y avait plus d'eau;
-Globe de 12-16";
-L'eau boucannait quand ça faisait froid;
-Mr. Tom Fletcher faire l'homme aller tout de suite;
-Sentir l'odeur du sirop/du sucre;
-Strike-le sucre et parait;
-Boiling in a vacuum? and breaking it by hand. The syrup has to be able to flow, otherwise it has to be taken out with shovels;
-3,600 rpm centrifuge;
-Drying sugar;
-Ginger-cake sugar comes out yellow, 300-lb sacks sent off to New Orleans to be further processed;
-Boil back;
-Trop jeune pour aller à Cuba;
-Gulf State, la glacière;
-Parler espagnole avec les mexicains de Sulphur, Port Arthur;
-13 heures et $14 par jour;
-Parler avec une dame de Dominican Republic;
-Spanish words and phrases;

Sabry Guidry (1894 - )

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads; Oral history; Sabry Guidry personal narrative;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Sabry Guidry
Recording date: 
Thursday, May 5, 1977
Coverage Spatial: 
Abbeville, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
50:29
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Sabry Guidry

Accession No.: 
AN1-145

Sabry Guidry;

-Lisa est morte aujourd'hui (chanson chanté puis joué dessus la musqiue à bouche). Son père chantait pour des enterrements, des noces, des affaires de politique, etc.;
-Albert Slessenger translated this song into French: Honoré, chérie;
-Chanson d'enfant: C'est la caille et la perdrix qui se marient (similar tune to 'Les amours et les beaux jours' by Davoust Bérard);
-Rencontrer Jimmie Rogers à Bryan, Texas;
-L'industrie de glacière. Running steam plant;
-Appointed chief engineer without much experience;
-Songs his father would sing canticles (Euphrosie Guidry Jr. 1861-1937);
-Broussard brothers' quartet. His father couldn't record because he had just has his teeth taken out;
-Maybe encountered Lomaxes or Whitfield?;
-Des chansons sentimentales;
-Arrière-grand père Alex Léger sheriff 1858-1868 pedant le Guerre de Sécession;

Histoire de Vermilion:
-1848-25 sheriffs en 134 ans dans la paroisse Vermilion. Le premier était appointé par un Mouton de Lafayette;
-Pont Perret was the parish seat;
-Abbéville était 'La Chapelle';
-Les sheriffs (Oscar Hébert et son grandpère);
-Guidry et Léger (ses grandparents). Sabry était né dessus la plantation à Nonc Léger;
-1865-Grandpère est revenu de la Guerre Civile. Aller même quand il était marié avec le fille du sheriff;
-L'âge de son père quand son père et grand-père à lui est mort (3 et 15 ans);
-Chaussures de célibataire (bachelor shoes). Prendre Châtain et Lutain, les deux boeufs, pour aller couper des billets à la hâche à 15 ans et hâler le bois à Soloman -Wild?. Vendre le bois $1 la corde et $2 pour ses souliers. Remplir les souliers avec du maïs pour faire les souliers plus grands;
-Des souliers avec des peaux de chaoui, le piègeur;
-Tirer des fusils;
-Sheriffs of Vermilion Parish: 1er sheriff appointé par Alec Mouton: Robert Perry (1844-1848), Nathan Perry (1848-1852, 1er sherriff élu), Léo Hébert (1852-1856), Eloi LeBlanc (1856-1858), Alex Léger (1858-1868), jusqu'à présent;
-Permière fois il a vu un char avec un top;
-Des embarcations qu'ils avaient;
-Son père enterrait les morts avec son hack et se gros cheveaux avec des cerceuils en cypre. Enterré trois dans une semaine mort du fouille noire? (Joseph Léger, -Démonstin Léger et son enfant);
-Clarence Edwards, couronneur;
-Adam Boudreaux, un des meilleurs sheriff--homme brave;
-Marais-Bouleurs: bataille aux mouchoirs. Mouchoir rouge voulait dire qu'il était parait pour se bâttre en duel. Un capon sans mouchoir;
-Ne pas danser avec la belles des Marais Bouleurs. Des tuages. Des LeBlanc;
-Rendez-vous entre Jack Johnston et Gene Jay Jeffery;
-Lire la gazette pour le voisinage;
-5 sous pour aller faire boire les cheveaux;
-$1 en argent d'oncle Despanet trouvé dans la berceuse. Ça lui arrive des fois, le 'tit nègre qui brillait ses souliers;
-La Pointe des Cypres/La Pointe de Cypre mort;
-La Prairie Grècque à Henry;
-La Coulée Kenney, tradition de tissage. Sa mère et sa femme frappaient au métier;
-Blue Guidry faisait des métier pour chaque fille qui se mariait.
-Il élevait les gros cheveaux de Normandie (Clydesdales, Agnes et Sarah);
-Un cheval casser la pâte. Tony Hidalgo avec son fusil à deux coups, tirer le cheval et le brûler;
-D'autres sheriffs de la paroisse Vermilion;
-Poll tax receipt;
-De bons avec Sidney Boudreax (Southern Pacific Railroad, fils d'Adam Boudreaux);
-Débuts de Vermilion: danses chez ? LeBlanc, la Coulée Kenney, ses origines. Mr. Queny;
-Moulins à grue, riz, et maïs;
-Bois de marais n'égouttaient pas. Huey Long est venu et son père a dit qu'ils avaient eu besoin des égouts et des bons chemins avec des ponts;
-De bonnes récoltes de maïs dans les bassières;
-Sa mère n'a jamais vu la statue de Huey P. Long avant 1950;
-La Coulée Kenny;
-Du coton jaune;
-Tout le vieux monde frappait au métier, écardait. La grandmère à sa mère faisait des gants pour les hommes travailler dans les clos de cannes;
-Parts of a loom/spinning wheel;
-Faire du file. Il allait trop vite;
-Certaines femmes chantaient quand elles se mettaient ensemble pour écarder/faire des quilts;
-En avant marchant-chant de confirmation;
-Un petit bonhomme qu'est pas plus gros qu'un rat (Pas manger mes pommes quand je suis pas là)-chanson;
-Come with children, come with me--chanson anglaise;
-Dans la vie, que j'ai passé-chanson;

Sabry Guidry

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads; Folktales; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Sabry Guidry
Recording date: 
Thursday, May 5, 1977
Coverage Spatial: 
Abbeville, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
50:36
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Sabry Guidry

Accession No.: 
AN1-146

Sabry Guidry:

-Les Acadiens sont pas si bêtes/sots, de partir sans prendre un filet (drinking song);
-Refuser de la bière;
-Je prends mon violon (valse, version of Travailler, c'est trop dur/Rye Whiskey?)--chanté et joué dessus la musique à bouche;
-Soleil est couché--chanson nègre;
-Parler créole parce qu'il était water boy pour eux-autres. Sa mère se tracassait qu'il apprenait le créole;
-Accompagnement des Acadiens au travail;
-Les blancs chantaient et se causaient (le bal cette semaine, une joile fille, la politique, etc.) tant qu'ils travaillaient;
-Les anciens musiciens du Vermilion: Adla? Landry de Delcambre (bass). Grand Ovey Broussard (pas 'Tit Ovey Broussard, clarinet);
-Jouer à Petite Anse chez Joseph Boudreaux;
-Clarinet, bass, alto (saxophone), slide trombone, petit cornet (5-6 instruments);
-Oscar Guidry (accordéon) avec des guitares;
-Odis Mouton, Clovis Hébert (accordéon);
-Les musicens à trois écards--l'accordéon, le violon, et le 'tit fer;
-Clové Broussard--Bal de bouquet à 17 ans;
-Mme. Willie Witchison?;
-Les valses et des polkas;
-Fais do-do est sorti après qu'il a partit d'ici. Dans le temps de Roy Theriot, maire. Travaillait avec Cousin Dudley LeBlanc pour emmener du monde ici;
-Jouer de la musique à bouch à Eunice avec Mr. Bordelon de Lawtell;
-Street dance;
-Des bals et des soirées;
-Madame Sosthène, tirez moi pas (tune of Madame Bosso);

Sabry Guidry

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Sabry Guidry
Recording date: 
Thursday, May 5, 1977
Coverage Spatial: 
Abbeville, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
11:52
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Madame Walter (Evelia) Boudreaux

Accession No.: 
AN1-147

Madame Walter (Evelia) Boudreaux:

-Fontenot's Hatchery. Des voyageurs dans la Ville Platte, tout Fontenot. That's where they hatch them;
-Le renard et le raisin farouche (conte d'animaux). Le renard dans le bois avait faim et a vue des raisins dans un arbre. Sauter pour essayer des attraper. Ils était trop haigre;
-Le renard et la corneille (fable). Le renard dans le bois a attrapé un oiseau et avait un os pris dans sa gorge. Le corneille criait. Le corneille attraper l'os dans la gorge sans paiement;
-L'homme qui jurait (risqué joke). Ses amis avaient honte de lui. Aller voir le prêtre pour arrêter de jurer. D'argent en échange, donne un pièce d'argent chaque fois qu'il jure. Il a donné toutes des pièces à une vieille dame;
-Une 'tite chanson d'un 'tit guaïm gingas?;
-Des contes pour des renards--de l'école;
-Premièrement aller à l'école à une maison d'école près de sa grandmère Guilbeau pour 1-2 mois;
-'Tite école au ras du bayou;
-Ecole dessus la terre à son père. Edmond Guilbeau était le maître d'école, il aurait conté des histoires en anglais et puis en français pour qu'ils apprennet à parler anglais;
-La course entre le lapin et la tortue (fable). Le tortue va doucement et le lapin va vite. Faire la course, la tortue a gagné parce que le lapin s'est endormi;
-La famille qu'avait perdu la petite fille (conte merveilleux: religious). La famille pleurait tout le temps. La maman a eu une vision avec des 'tits enfants en blanc avec des chandelles après faire une marche. Sa fille avait une chandelle pas allumée. Accepter sa mort pour allumer sa chandelle;

Madame Evelia Boudreaux

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Jokes; Oral History;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Madame Walter (Evelia) Boudreaux
Recording date: 
Wednesday, May 18, 1977
Coverage Spatial: 
Carencro, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
13:30
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Carrol Moreau

Accession No.: 
AN1-148

Carrol Moreau

Jokes:
-La cocotte d'une vache;
-Contes forts:
-Les nouveaux-mariés. Aller dans la chambre à coucher et se changer. Se mettre en haut. Allons essayer de se mettre les deux en haut. La mère de la fille est allé voir ça à travers du chassis;
-Acheter du whiskey, il avait peur. Se belle-mère écoutait à la porte. Quelqu'un a passé dedans. Il n'y a personne qui a passé dedans;
-Marais Bouleur district/geographic limits. Entre Church Point, Cankton, au ras de Boscoe;
-Des jeunes qui se sont mariés et ont été chez les parents du garçon pour un élan. L'heure de souper, ils n'avaient pas besoin de manger. Ils vivaient dessus les fruits d'amour;
-La niche au noce dans le Marais Bouleur (Experience Story). Ex-boyfriend cut the reins and the married couple went off without breaks;
-Acheter des oeufs;
-Riding bicycles with his cousin after mass. Sunday afternoon in the woods near Branch, coming upon an old Hudson that was broke down on the side of the road. -Changing a flat tire. The lady wanting to pay them for changing her tire with a paper from her glove compartment. Riding again the following;
-L'affaire pour empêcher les mauvaises maladies (Experience Story);
-Une fille trouver un mari au bal. Aller au village. Elle allait se couchait et il a sorti du cabinet tout parait. Elle avait pour soigner son mari, elle a été chez le docteur pour y dire qu'il a quelque chose entre les jambes;

Carrol Moreau

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Oral history; Jokes; Carrol Moreau personal narrative;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Carrol Moreau
Recording date: 
Monday, May 16, 1977
Coverage Spatial: 
Scott, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
15:45
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Interview with Mrs. Luke Leblanc

Accession No.: 
AN1-149

Mrs. Luke LeBlanc (née Caroline Boudreaux):

-Les boucheries de campagne;
-Les gens de Washington;
-La viande hâchée et des boulettes;
-Des cans de pacanes. 8,000 jars;
-Des onions, pas souvent des tomates;
-Des cans pleins jusqu'à 10 PSI pour 10 minutes;
-Les français et les enfants de high school;
-Les boulettes, pas des hamburgers. Faire des pélotes de viande pour leurs boulettes. Tout cuit après 10 minutes;
-Coucher dessus les chars (de train?). 7 pm partir de Baton Rouge, 7 am à Aléxnadrie;
-Cuban girl qui parlait français;
-Apprendre à cuire/coudre;
-L'homme dans le boghei;

-Ses intructions;
-Les 15 enfants de sa famille (Pellerin);
-Marcher à l'ecole au couvent à Pont Breaux. Il n'y avait pas d'école pour les garçons avant l'école au Cathédrale;
-Madame Saint Laurent de St. Martin. Des quatres coins à Lafayette jusq'à Scott;
-L'habitation de coton. Faire des grosses balles de coton qui prenaient des hommes à ramasser ça;
-Voyage en France, parler avec eux. 4 ans ils étaient en guerre contre les Allemans;
-Can de la volaile pour les français;
-Mr. Bates bringing French mothers to see their sons at war 40 miles away;
-Des confitures et can de la viande;
-La dame qu'a appris la français assez pour se fair comprendre;
-8 enfants (5 filles et 3 garçons);
-Les bals chez Félix Foreman et les salles. Ses soeurs allaient au bal plus qu'elle;
-Les bals des maisons;
-Du gumbo filé vendu au bals. About 20-something cents a plate;
-Faire du pain de campagne, des biscuits, du pain de maïs
-Les esclaves de son grand-père Boudreaux (colonel des soldats cadiens). Ce n'était pas l'armée Américain;
-Aller à pieds de Pont Breaux jusqu'à la colonie de Brandy (chef des indiens) entre Carencro et Lafayette;
-La femme de Zéphielin? Martin;
-Les créole à Lafayette;
-Père Maigret à l'eglise de Lafayette instruire les garçons. Son père était un;
-Des dames (pas des soeurs) de Saint Laurent--les religeuses. Près du Bayou Tèche au ras du chêne d'Evangeline. Evangeline de St. Martin;
-Caroline Castillo (sa grand-grandmère). Le monde de Pont Breaux a compris Castille;
-Des chanteurs en sa famille. Son père a été élevé par le prêtre. Ils avaient tous des livres des chansons écrits à la main. Les tantes à son père qui ont été à l'école à St. Martin lui ont aidé à apprendre;
-Des lessons de piano à l'école;
-L'argent papier confederé--l'argent même dans le baril après il a vendu son coton;
-La seule banque était à Ibérie. Il fallait y aller quand le baril se vidait;
-Les vendeurs à Pont Breaux. Mr. Fontenot. Son oncle avait 16 ans et il voulait l'emmener en ville pour bâttre?;

-Ferdinand Cumberland Co.;
-Le 'tit bébé soigné par la négresse;
-Chanson que sa mère a appris au couvent (chanson de morts). Ses parents (nés à chanter) s'assisaient dessus la galerie et ils chantaient;
-Julie, esclave de 106 chantait, 'Je suis un enfant gâté' (chanson). Elle faisait les enfants s'assir dessus l'herbe. Ester, la cuisinière, préparait des 'tits gâteaux et des confitures;
-Pots de grais de 10 gallons;
-Tu vas quitte notre campagne pour t'en aller bien loin (chanson de guerre);
-Oh, Maman Drosin (chanson de fête);
-Bon Dieu (chanson de Felix Bonaparte l'esclave). Envoyer de soldats nègres qui parlaient français dessus le habitations. Sa mère lui servait diner seul. Du pain noir mangé souvent plein de fourmis?;
-A mon beau château (danse rondes);
-Les 8 enfants apprenant des chansons de leur parents;
-Chanter pour s'amuser. Chanter fort pour que les voisins les entendent;
-Se réveiller en chantant une nuit;
-Le feu du Saint amour (chanson);
-Je suis chrétien (cantique);
-J'irai la voir un jour/au ciel (cantique);
-Reprise of 'Au Ciel' to the tune of 'The Lourdes Hymn/Immaculate Mary';

Mrs. Luke LeBlanc (née Caroline Boudreaux)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Foodways; Oral history; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Mrs. Luke Leblanc
Coverage Spatial: 
Scott, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
43:14
Cataloged Date: 
Thursday, May 10, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 2

Ballads sung by Edouard Alleman

Accession No.: 
AN1-150

Edouard Alleman (Violin):

-Passer par devant, passer par derrier (Rosina);
-Il s'est acheté un violon et a appris lui même après entendre M. Blanchard (le beau-frère à M. Frank);
-Les airs entendus des plaques (records), des bals, et des vieux monde qui chantaient;
-Quadrille/Mazurka--vieille chanson d'avant son père (La Chanson à Varise et Clébert);
-'Tit canard (precursor to High Point Two-step/Marksville Two-step?);
-Les Poules Pondent Plus;
-Jolie Blonde (La Fille de la Veuve/Ma Blonde est partie. Also La Valse de Gueydan/La Valse de Jolly Rogers/La Valse de Couillon);
-Rubber Dolly;
-La rêve du soûlard;
-Madame Sosthène;

Discussion de la musique dans la région:
-Défunt Nonc Clébert et M. Blanchard. Les duex jouaient violon;
-Apprendre les nouvelles danses pour les bals et oublier est plus vieilles;
-Il y a plus que 30 qu'il a joué des bals;
-Arrêter pour 20 et quelques années;
-Il est habitué à jouer lui-seul;
-Jouer dans un band pour 3 ans avant qu'il s'est marié. Ils jouaient des chansons en anglaises à Hank Williams Sr. et Ernest Tubb;
-Jouer des danses
-Agné Perraire? (chanteur). Il y a peut-être 12 ans qu'il est mort. Son père avait un violon et jouait des vieux airs;
-Son plus jeune 'tit garçon commence à jouer;
-Doc Guidry et Vin Bruce;
-Doc était un des bands plus populaires, mais asteur, personne va lui voir. Tu peux entendre la musique de guitare n'importe où;
-Les joueurs d'accordéons des autresfois. Armand Alleman (oncle) et son garçon reste à Westwego;
-Allons à Lafayette (Jeunes gens de la campagne, mariez-vous-autres jamais);
-Dans la Prison, chérie (La Valse de Prison? Similar to 'Dans le coeur de la ville' (de Basile);
-Diggy Liggy Lo (reprise at faster tempo);
-J'ai passé devant ta porte (Mon coeur t'apelle, joué et puis chanté);
-Boil them cabbage down (bluegrass). About 50 years old;
-50 years in January they'll be married. 7 filles, 1 garçons, 31 petits-enfats, et 14 arrière-petits enfants avec un dessus le chemin;
-Maiden's Prayer (La Prière de Vieille Fille);
-Moi, j'suis un vieux hobo (chanté);
-Dudley LeBlanc était un paillasse;

Edouard Alleman (Violin)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Edouard Alleman
Recording date: 
Wednesday, July 6, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
32:30
Cataloged Date: 
Friday, May 11, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Edouard Alleman

Accession No.: 
AN1-151

Edouard Alleman:

***Les Indiens (croyances, legendes, etc) (In catalogue, but not on tape?)***

Histoire orale:
-Elevé à l'autre bord du Bayou Pierre Part et déménagé ici après 35 ans;
-J'ai rencontré trois jolies blondes (chanson). Aller à la fontaine;
-Ah oui, vraiment, ma soeur (mazurka);
-Papillon, vole (two-step). Pour une quadrille, three-step? For school kids;
-Les variétés (danses): Mazurka vs. Two-step vs. Valse vs. 'shorty'? vs. Polkas;
-Caillette est crévée derrière chez Girot (chanson);
-Armand (son frère) connaitrait des autres airs;
-La chanson du Juif errant (chanson, fragment);
-Il y a deux moulins (chanson);
-J'avais une belle petite robe à me faire;
-Le Conseil d'Avocat: Remets pas les choses à demain (conte). Commencer à couper son riz. Couper son riz pour $10;
-La pierre à deux coups (conte). Couper ses cotons de maïs;

-La musique à bouche;
-Deux violons. Un violon avec un guitare, "slide" (steel guitar?), et tambours;
-M. Blanchard de Lafayette jouait violon et M. Crochet jouait guitare;
-Les 4 LeBlanc du bayou (Claiborne et Jules). Ils jouaient avec des papiers;
-La musique dans le vieux temps au Pierre Part (les musiciens des salles jouaient 'sans papiers');
-Les groupes de cornet, guitare, "slide", et saxophone;
-La grande chasse (conte forte). Le cheuvreuil caché en arrière du cypre. Boucher les deux trou dans l'arbre et chercher son fusil avec 12 perdrix?;
-Ellis Simoneaux contait des contes fortes;
-La grosse caouenne et les chaouis (conte) à la chasse des écureuils;
-La journée froide puis chaude (conte forte);
-Sorrel et les coups de tonnerre (conte). Sorrel avait peur de la tonnerre et il a monté dans un chêne quand il y avait de la tonnerre;
-Les canards de glace(conte de Gilbert Steven);
-Ulysse? Comeaux a des contes de prêtre?;
-Le petit garçon et son petit cochon à vendre pour faire un peu d'argent (conte). Cogner à la porte. $5 pour le cochon. Rentrer dans la maison dans une closette. Il voulait son petit cochon back. Il a eu $10. Aller se confesser au prêtre;
-Le vieux nègre dans l'arbre (conte). Faire comme le boeuf (pisser) et la vache (chier). Il n'aurait pas descendu pour 50 sous;
-Conter dans le vieux temps (histoire orale). Passer la nuit blanche à conter des contes et frier du poisson;

-La truie et le prêtre (conte);
-Le prêtre et ses moutons dans le cimitière (conte). Rouler le prêtre dans la brouette;
-Aller à la chasse de canard et voir le cocodril à 12'. Tirer le cocodril et faire des tours. Tirer le cocodril dans les reins (vraie histoire);
-Conte du cocodril. Le 'tit bougre qui lâchait le cocodril dans le trou;
-2 hommes aller à la chasse d'ours noir. Tirer un ours noir sans le tuer. L'ours a chuchotait dans l'oreil du chasseur qu'il ne pouavait pas avoir la peau d'un ours avant de le tuer;
-Le chasseur et le prêtre. Cuire des canards et avoir le prêtre pour diner. Le beau de la fille est venu manger tout. Prendre les deux;
-Tant qu'à boire bouteille (drinking song);
-Travailler à Abbeville et raconter des contes;
-Louer une maison hanté. Le bougre qui soigne l'argent pendant la nuit. Chier dans le lit;
-Le chauson tiré en dehors. Pas de cabine la nuit. Il mouille de la merde;
-Frank Gironni marié (avec Courtilia), son père louait des chambres à 50 sous le coucher. Il a donné la fille $1;
-Jouer des niches dans le vieux temps;
-Jules Blanchard avait un cheval jaune, la selle était mis à l'envers. Il a attrapé pour la bride, il a attrapé la queue de cheval;
-Skiff ammarré à la barrière après un bal;
-Lui et Joe Coppel ont fait des barbes/moustaches en mousse pour Mardi Gras. Changer de chapeaux et de capots;
-Se masquer pour Mardi Gras et avoir un bal. Un contest au bal pour le plus vilain Mardi Gras ($5-6 pour le gagneur);
-Passer à cheval;
-Des suits pleins de cloches;
-Wallace Martin a eu son argent volé;
-Courir Mardi Gras dans une robe (habillé comme une femme). L'accordéon et le bulldog. Traverser le pont. Danser et courser le chien. Mme. Chênevert et M. Bee. -Casser sa jambe;
-Joe Falcon? chercher une femme et du manger (du pain et du lait en can);
-ôter sa masque;
-Faire peur aux jeunes bougres et la porte de cour;
-La vieille grabotait du coton;
-Des niches avec un de ses oncles;

Edouard Alleman

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Edouard Alleman
Recording date: 
Monday, July 4, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:55
Cataloged Date: 
Friday, May 11, 2018
Digitized Date: 
Thursday, January 1, 2004
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Edouard Alleman

Accession No.: 
AN1-152

Edouard Alleman:

-Sidney Simoneaux--un homme dur;
-Des danses rondes, vis-à-vis, two-steps. Passer entre les dames;
-Du monde qui n'était pas invité est arrivé. Notre salle, pas la vôtre. Sortir son couteau. Ils ont finalement parti;
-Bals de la Baie;
-La jalouserie. Il y a plein de terre haute pour tout le monde;
-Le monde ne paie pas assez de taxes pour leur terre haute;
-$6,000 pour des bassières;
-Pas de lois, pas de sheriff aux bals;
-'Bye' Daigle aller à l'hôpital. Il est mort asteur;
-Pete Cavalier--constable;
-Constable au Brusly. Des roues volées;
-Jouer des malices dans le vieux temps;
-Le cheval à la coulée. Une selle de $30 (+$150 à présent);
-Lâcher les chevaux aux bals;
-Feux follets--voir un une fois, son père disait c'était un gros papillon;
-Dieu faire du monde blanc, Diable fait du monde nègre avec des nez blancs;
-Faire du tonnerre, un éclair. Si tu vois un éclair, ne souffle pas;
-Couper le fer du pendule, mais pas le vitre;
-Son oncle disait le Bon Dieu peut faire ce qu'il veut;
-L'homme dans le lune--il apportait du bois et a tombé. Il ne croit pas que les hommes l'ont fait à la lune;
-Planter et faire récolte. De bonnes années et des mauvaises;
-Planter des échalotes;
-Vendredi Saint--tu n'étais pas supposé de fouiller la terre ni tuer et faire seigner une bétaille de terre;
-Aller voir si Jésus Christ était toujours attaché à la croix;
-Des fêtes: Noël (Christmas trees and lights, midnight mass);
-La Fête de Dieu--tirer des fusils (June 8th, this year);
-Apprendre au cathéchimse que la fête du Bon Dieu est dimanche. Faire la terre en 6 jours et prendre le septième pour se reposer;
-Adam et Eve et le jardin de fruit. Le fruit défendu. Tous les sauvages et les nègres vient d'eux;
-Des chasseurs aux chevreuils et aux canards;
-Pâques--cacher les oeufs de poules dans les herbes pour les enfants. Vendre des bancs à l'église, les prêtres aiment mieux faire passer la quête;
-Il allait à la messe, mais il ne peut plus parce qu'il a pour soigner se femme;
-$3 de gaz et la batterie ruinée;

Edouard Alleman

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Edouard Alleman
Recording date: 
Thursday, July 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
23:22
Cataloged Date: 
Monday, May 14, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, November 15, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Ballads sung by Frank Blanchard and Wilbur Theriot

Accession No.: 
AN1-153

Frank Blanchard, Wilbur Theriot:

Frank Blanchard (age 74):
-Il y a du changement dedans le printemps (chanson);
-J'ai rencontré trois jolies demoiselles (danse ronde)--les danses rondes. Chanter en dansant sans musique;
-En revenant des noces en étant bien fatigué (chanson). Toute la bande chantait;
-Le vieux buveur (Le vieux soûlard et sa femme/Mon bon vieux mari) (chanson). Apprendre dessus un graphaphone à peu près 60 années passé (Joe et Cleoma Falcon);
-Faire toute sa vie à Pierre Part;
-J'ai fait serment de plus boire (J'ai été au bal) (chanson courte);
-Je suis la délaissée (chanson des vieux);

Wilbur Theriot:
-La troisième chose (memorat). Embrasser et caresser et faire quelque chose d'autre aux filles quand ils étaient jeunes;

Frank Blanchard:
-Laquelle marirerons-nous (chanson de soirée);
-Les bals de maison et les danses (histoire orale). Des violons et des guitares aux bals. M. Clébert et M. Varisse. M. Blanchard. Principalement ds joueurs de violon;
-Jouer du violon, jouer des bals (2 valses et 2 two-step). Il a fini le bal, il était mieux que celui qui jouait le bal déjà;
-Types of dances: quadrilles et mazurkas pour ses parents, pas lui (il était trop jeune);
-Vive Jésus, vive sa croix (cantique en français et en latin). Pour carême, le chemin de la criox;
-J'ai pris mon violon et j'ai pris mon vieux cheval (chanson). (Rye Whiskey/Travailler, c'est trop dur);
-Marbrough s'en va-t-en guerre (chanson de guerre);
-Hier après-midi le char a tué Fido (chanson);
-Avec le lait de ces moutons (chanson);
-Devine devinage qu'est-ce qu'il y a? (chanson);
-Il y a pas de Christmas pour les pauvres (chanson à D.L. Menard appris au country club);
-Qui c'est qui va soulier tes pauvres 'tits pieds? (chanson);
-Le violon et le guitare sans chanter. Pas trop des chanteurs;
-La délaissée (violon puis chante);
-Chorisse sans titre (air de violon);
-Jouer mieux que le joueur du bal;
-Petit cochon rôti (Rosina?). Il y a plus que 40 il joue ça. Son beau-père jouait ça. M. Varisse Guillot et Clébert Labbé?;
-Jouer à deux violons, un dessus les 'tites cordes et un dessus les grosses;
-Chanson sans titre (air de violon). Appris dans les bals. Un two-step;
-Ses parents dansaient des mazurkas et des polkas;
-Petit bonhomme (chanson);

Frank Blanchard, Wilbur Theriot

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Frank Blanchard and Wilbur Theriot
Recording date: 
Tuesday, July 5, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
37:50
Cataloged Date: 
Monday, May 14, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, November 15, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance by Jean Augustin Morse

Accession No.: 
AN1-154

Jean Augustin Morse:

-Over the Waves;
-Origins of learning. He never took a lesson from anyone. His father played fiddle as well as his uncles. Tous des cadiens;
-Allons danser, Colinda;
-Gabriel (Rosalie);
-Father played reels and quadrilles. His father would play Missouri Waltz;
-His grandson joins him on rhythm guitar:
-Country tune--La vie de la fourchette;
-Jolie Blonde (La fille de la veuve/Ma blonde est partie/La Valse de Jolly Roger/La Valse de Couillon);
-Rangers Waltz;
-J'ai passé devant ta porte;
-When It's Springtime in the Rockies;
-Mon vieux hobo (Doc Guidry et Vin Bruce);
-Origins of learning. He was 5-6 years old when he started learning a little bit with his father. His father would tune his fiddle and he broke his father's good fiddle while learning;
-Starting with a fiddle of his own;
-He was proud his son would play music;
-Les bals. Il a arrêté après qu'il s'est marié (about 1954);
-Sitting in with bands;
-He'll die playing music, it's in his blood;
-Playing music when he goes camping. It passes the time with a few beers;
-Saute crapaud;

Jean Augustin Morse

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Creoles; Folk music; Violins;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Jean Augustin Morse
Recording date: 
Monday, July 4, 1977
Coverage Spatial: 
Chackbay, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:58
Cataloged Date: 
Monday, May 14, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Euzelien Templet, Mme Dalbert Aucoin, and Edouard Alleman

Accession No.: 
AN1-155

Euzélien Templet, Mme. Dalbert Aucoin, Mr. Edouard Alleman:

Euzelien Templet (7/6/1977):
-Le voleur de poisson. Elias et Noah Simoneaux à Lac Verret voler et vendre du poisson. Pas tuer les hommes qui volaient ses poissons. Le jour où ils vendaient leur poissons. 3-4 semaines qu'ils volent ses poissons (avec des épingles);
-Jamais des morts par duel;
-La loi entre nous. Le bougre au bal avec le bâton contrôllait;
-Le bal chez Oreste Daigle sur 'Tit Grand Bayou au ras de Lac Verret, emmener des filles là. Un Charpentier qu'est venu pour casser le bal. Mr. Oreste était un grand homme, mais n'avait pas de gos coeur. Lui tirer dans le rosier et le sacrer avec des cannes à rivière;
-Honoré? Breaux, Francis Cavalier;
-Personne était engagé pour garder la paix;
-Olibert Guillot--Louis Landry avait un frère avec les deux jambes coupées et marchait avec des béquilles;
-Joe Crochet met la paix dans un bal. Son gang est rentré pour casser le bal. Faire un rond avec le gang et lui sacrer des coups de poings. Le père à Louis;
-La bataille avec mon beau-frère Lucien. 2 camps où sa belle et sa soeur cuisait. Il n'aurait pas retourner à l'ouvrage. Edouard Alleman, Wilson Blanchard;
-La bataille au coûteau (la seule) entre Walter Daigle et Noré Breaux;
-Jamais bâttre à coup de pistolets;

Mme. Dalbert Aucoin (chansons):
-J'ai rencontré trois jolies demioselles (En me promenant à la jolie Rochelle);
-Malbrough s'en va-t-en guerre;
-Des vieilles chansons des parents;
-Dominique (nous allons se marillier à la fin de l'année);
-La fille à Albert Aucoin (sa belle-fille);
-Des cantqiues;
-Les soirées (danses rondes). Inviter du monde qui venait à cheval. 20 filles et 20 garçons prennaient des tours à danser avec tout le monde;
-Une marche. Boire de la limonade et manger du gâteau (ça coûtait de l'argent);
-4 danses avant qu'ils soient mis dehors pour des autres danser;
-Chansons pour fêter 60 ans de mariage (Le Long du P'tit Bayou/By the Old Mill Stream). Knew the song from when she was young;
-Parler français. Les jeunes aiment le français, mais ils ne le parlent pas;
-Sa fille soigne sa propre 'tit enfant et les parents veulent qu'elle les parle en français;
-Tout le monde de la rivière parle français;
-Edmond Mabille et Randolph Gaudet, tous les enfants parlent français;
-Hier après-midi le char a tué Fido avec une explication du Fido. Fido est supposé d'être un chien noir, pas caille;
-Auparavant de s'en aller. Ils ne chantaient pas celui-là de trop;
-Tous les deux semaines aller au bals, elle et ses soeurs ne pouvaient pas aller tous les samedis (juste tous les deux samedis);

Edouard Alleman:
-Early Pierre Part;
-Nonc André avait 21 ans--l'armée de Guerre de Sécession;
-Des nègres libres et vendus;
-Des candis et des gâteaux pour des bals pour des nègres;
-C'est comme les blancs, des nègres, il y a des bons et des mauvais;
-Last surviving Attakapas;
-Civil War Indians around the church. They would hunt deer with guns and his uncle André;
-Chasser dans les bois avec des carabines. Tuer du monde;
-L'indienne élevé comme une blanche;
-Grosse habitation--le forgeron. Il faisait du whiskey. Se coucher dans le creux de cypre. Le cypre a pris feu quand il y avait de la tonnerre. Tanner des peaux de cheuvreuil;
-Chercher des peaux dans la bonne saison et des affaires pour manger;
-Des vannes en olivier ou en cypre;
-Copal et chêne aussi;
-Les indiens ne parlaient pas avec le monde;
-Saler des palourdes et des huitres;
-Deux buttes sauvages;
-(Carving out the land?) Trouver des perles en rabourant. Il ne metttaient pas de linge du tout;
-Porter leur petits en piochant;

-La langue indienne;
-Des sauvages à Maringouin et la 'tite fille. Ils étaient pêcheurs;
-Il n'y avait pas de magasins autour;
-Raising hogs and feeding them corn. Blackbirds eat acorns and the hogs follow them;
-1,000 lbs for $100;
-Father had a head of hogs as well;
-People killing his hogs--stealing hogs as well as cattle;
-Fenced almost all the way to Bayou Lafourche to raise animals;
-He weighed 155 lbs when he was healthy. He's a fourth of a man now;
-Pico--il était plus baset et pas plus gros que lui. Vouloir battre avec les autres (originally catalogued as "Pico - The big and the small");
-Son père était un homme. Les batailles dans le temps;
-Lybert Guillot et Joe Lonard? couper deux doigts jusqu'à l'os;
-Moonshining--son cousin faisait du bon. Trouver du vieux whiskey qu'est enterré pour 60 ans. Sylvais Callego? Two sons live in Lafayette. Jeff, his brother, just died about 3 months ago;
-Les indiens vivaient dans les cabanes à latanier ou des cypres creux;
-Si un tuait un homme, il s'échapait dans les bois comme une bétaille fârouche. Tuer un homme dans la nuit et l'enterrer où tu le trouvait;
-Les femmes qui tuent les hommes;
-Les soirées. Le prêtre ne voulait pas que le monde va au bal. Des bals privés;
-Faire une soirée avec un ami chez Mr. Theriot. Son ami aimait la 'tite fille, mais elle n'allait pas au bal;

Euzélien Templet, Mme. Dalbert Aucoin, Mr. Edouard Alleman

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Ballads; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Euzelien Templet, Mme Dalbert Aucoin, and Edouard Alleman
Recording date: 
Tuesday, June 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
50:15
Cataloged Date: 
Monday, May 14, 2018
Digitized Date: 
Monday, December 12, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Euzélien Templet

Accession No.: 
AN1-156

Euzélien Templet:

Oral History of Pierre Part:
-Premier bâteau à Pierre Part. Il travaillait 30 sous par jour. Sévère Amberthelot a fait un bâteau à Morgan City. Il a été ride dans le bayou (le bayou n'était pas grand comme asteur) et tout le monde est venu voir;
-Ramer en skiff à Morgan City passer à travers du Lac Verret;
-Les premières familles;
-Il avait à peu près 30 maisons au long de la rivière. Son grandpère de la France était un des premiers--ils ont volé en France et les ont emmené ici;
-Un ans pour bâtir sa maison toute faite à la hâche;
-Il ne connaissait son père;
-Les cannes frisées. Vendre 14 arpents de terre à M. Gustave. Il l'a vendu back à la famille pour $50;
-Son frère a défait la vieille maison dessus la terre. La vieille cheminée;
-Des indiens;
-Un navire en bois qu'a câlé avec de l'argent;
-Des petits hommes bien forts;
-Tuer des cocodrils pour vendre, Elever des bêtes et vivre sans l'argent;
-Ne pas pêcher de trop. Le monde n'achetait pas ça;
-Il n'y avait pas de chemins ni chars;
-Voyager par skiff au Grand Bayou pour chercher des candis et de la glace. Déjeuner chez Mme. LeBlanc. Darder des poissons. Vendre la crème 5 sous la secoupe;
-Attraper et manger des écrevisses (3 sous la livre), rammasser de la mousse;
-Il s'est marié en 1956? et n'avait pas d'argent. Il a acheté son linge (20 sous la yard);
-Mimi Alleman (soeur à Edouard Alleman) mariée avec Albert Mabille;
-Tout le monde parle français, il ne comprends pas un mot d'anglais;
-L'école jusqu'au 7e livre en français;
-Les premiers qui se sont venus qui ne parlait pas français. Il a jamais appris, mais sa femme parlait juste en français;
-Flotter des boites et hâler des cypres (pas les bois durs). Léon Crochet. Henry Dugas achète la terre en bois pour 10 ans. Faire de l'argent à flotter le bois;
-Travailler $1.50 par jour (payé $30 une fois par mois);
-Des bals de maisons;
-Oneil Guillot de Westwego;
-Personne n'avait de l'argent dans le temps. Jouer des marches et aller à la bar pour acheter quelque chose à manger/boire;
-Les lieux des différents bals de maison et les différents instruments;
-Les filles mettaient des grandes robes et les parents allaient avec les enfants;
-Souffler dessus les lampes pour le faire noirs et les garçons pincer les filles (des mâlices);
-Casser les bals;

-Alcé Verret;
-Les soirées--sans musique, le monde chantait et dansait. Joe Coppel et Michèle Guillot. Des chansons;
-Mme. Cléfait Templet chantait des cantiques et des chansons de soirée;
-Conter des contes pour faire passer le temps. Michèle Guillot et Frank Coppel;
-Il n'a jamais été un danseur;
-Le prêtre lui engagait pour nettoyer la cour et l'écurie. Il les payait 50 sous la semaine. M. Templet voulait s'acheter un slingshot, sa tante lui a donné 6 oeufs (10 sous la douzaine) pour l'acheter;
-Rodolph Bernechaux a donné un bouquet à Mme. Levron de Bayou Corne. M. Blanchard l'aimait aussi. Quelqu'un avait pour mourir ce jour-là. Tuer l'homme tant qu'il était avec ses deux filles qui pleuraient. Mettre M. Blanchard en prison pour 3 mois;
-Faire des piqueniques avec des 'tits oiseaux, lâcher les oiseaux;
-La chasse de cheuvreuil avec le prêtre qui se couchait comme un boeuf;
-Il n'était pas un grand chasseur. Il connaissait tout le bois, mais il n'emmenait jamais sa fusil dans le bois;
-Attraper des frogs;
-Travailler avec un homme de la ville qui parle anglais. 2 avocats ont été camp et tuer des écureuils (40). Il se sont perdus et ont tiré pour un appelle. $3 pour les emmener à leur bâteaux. Ils les ont donné $10 chaque à M. -Templet et son beau-frère;
-Tuer une dizaine d'écureuils et se perdre dans le bois. M. Templet a été les sortir;
-Maurice Aucoin, son cousin, restait dans le bois toute sa vie et ne venait jamais au village. Tuer des cocodrils dans l'eau haute. Coucher dans son skiff et un ours a proche capoter son skiff. Il a tiré un coup pour faire peur à l'ours;
-Porter une moustiquaire et un couvert pour se coucher dans le bois;
-Octa Blanchard était mieux que lui dans le bois;
-3 maison dans les Cannes Frisées. Son frère est né là-bas. Son frère et sa soeur se sont mort là. Oscar Alleman (père à Edouard) est venu. Ils les ont ensevli et les ont enterrés à Pierre Part;
-Son frère a eu piquant dans le pieds et il est mort de l'infection. Dr. Landry est venu trop tard. Sa soeur est mort en donnant naissance. Son père est mort d'appendicitis quand M. Templet avait 3 ans;
-'Tit Bougre aidant à ensevlir un homme;
-Fouiller des fosses. Faire une signe de coix et se foutre dans la fosse. Le prêtre qu'a fait l'enterrement a dit d'arrêter de tirer les morts dans la fosse;
-Il avait just Dr. Landry, Dr. LeBlanc, et Dr. Pinchaud du Canada;
-Des remèdes--la tisane, la liane blanche et noire pour le tetanus (son frère est mort de tetanus et ils l'ont fait boire du whiskey de ravère?);
-Des mals d'estomach. Des graines de giraumont bouilli pour des tracas avec la blague;
-Coriance et la petite choge?;
-La rougeole et le Docteur de la Baie. Dr. Damour. La vieille femme lui ont fait un thé avec de l'herbe à malo;
-Faire un collier?;
-La raquette était bon aussi. Se traiter;
-Il n'y a jamais eu des noirs qui se sont restés à Pierre Part;
-8 nègres volaient des cochons de Oscar Alleman et tous le vieux monde. Ils se sont venus à la brûme et le vieux monde a commencé à tirer pour faire les nègres peur de venir à Pierre Part;
-Une fille qu'a un petit noir;

Euzélien Templet (85)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Euzélien Templet
Recording date: 
Tuesday, June 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:55
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, September 14, 2005
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance and Interview with Gervis and Vorice Stanford

Accession No.: 
AN1-157

Gervis Stanford, Vorice Stanford:

-Two-Step de L'Anse aux Pailles/Evangeline Playboys Special?;
-Lake Arthur Stomp;
-Duralde Waltz;
-Enterre-moi pas;
-La Valse du Bambocheur (Evangeline Waltz);
-Port Arthur Blues (Tiger Rag Blues) (Tu vas me faire mourir (Bobby Leger);
-Gervis dit qu'il ne pratique pas assez pour jouer comme il faut;
-La Valse de Grand Bois (vieille chanson traditionelle avec plusieurs différents noms (Louisiana Breakdown/Crowley Waltz, etc. /La Valse de la Belle));
-Jongle à moi/Two-step de l'Anse aux Pailles??--il ne se rappelle pas du nom, une vieille danse de plus que 40 ans passé;

-Discussion of early days and influences;
-Jouer des bals de 8/8:30 pm jusqu'à minuit sans répéter une danse;
-Son oncle jouait, mais il l'a seulement entendu peut-être 10 fois;
-Dennis McGee, Leo Soileau, les meilleurs joueurs de violon;
-Douglas Fontenot (Bellard?)--un noir. Il ne jouait pas fort, mais tu pouvais l'entendre. Il avait un band et a recordé avec Amédé Ardoin?;
-Life of a musician--Career interruption;
-Faire une vie à faire récolte. Jouer un bal t'aurais donné $2.50-3.00;
-Les deux dansait et jouait seulement si personne d'autre ne pouvait pas jouer;
-Tu n'allais pas loin dans le temps quand le monde naviguait à cheval. 15-20 miles au plus;
-Bal à l'Anse des Bélaires--L'Anse aux Pailles--Tough life;
-Ils n'auraient pas sorti de l'Anse des Bélaires vivant;
-Un homme tué droit en avant où il a été élevé;
-Des fenêtres;
-Jouer des niches, faire des canailleries;
-Comment l'Anse des Bélaires à eu le nom. La famille à Bélaire "Bee" Fontenot;
-Un tas de paille jaune--l'Anse aux Pailles;
-Chatainger nommé après un arbre;

Gervis & Vorice Stanford

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Violins; Oral history; Guitar
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Gervis and Vorice Stanford
Recording date: 
Monday, December 19, 1977
Coverage Spatial: 
L'Anse aux Pailles, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:08
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Monday, December 12, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance and Interview with Gervis and Vorice Stanford

Accession No.: 
AN1-158

Gervis Stanford, Vorice Stanford:

Violin and Guitar:
-Two-Step Ecumé (J'ai été au bal/Rabbit Stole the Pumpkin?);
-Allons Danser Colinda;
-Polka. Un oncle dit que ce n'était pas un polka. Dennis a dit que c'était d'autre chose. Sa tante par alliance dit que c'est un polka;
-Grand Mamou (similar to Grand Basile and Aimer et Perdre/La Valse de la Rosa/Chère Mignonne);
-Pauvre Hobo par Amédé Breaux;
-Two-Step (Untitled);
-La Valse de Grand Chemin (1st part same as 'Ton coeur est barré dans l'armoire');
-La Valse de Grand Bois (La Valse d'Alleman/You want me back/La valse des mèches);

Violins:
-La Valse de la Louisiane/Mon Papa--Robert Bertrand;
-J'ai été au bal;
-Jeunes Gens de la Campagne, Mariez-vous-autres jamais (Allons à Lafayette);

Gervis & Vorice Stanford

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Violins; Guitar
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Gervis and Vorice Stanford
Recording date: 
Monday, December 19, 1977
Coverage Spatial: 
L'Anse aux Pailles, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:52
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Monday, December 12, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance and Interview with Gervis and Vorice Stanford

Accession No.: 
AN1-159

Gervis Stanford, Vorice Stanford:

-La valse de pont d'amour;
-Défunt Douglas (Bellard?), joueur de violon de l'Anse aux Pailles. Il a déménagé à la Ville Platte et une jeune fille l'a (a)bordé avec son char et il est mort de ça. Il restait avec sa mère. Il a passé du temps dans la Pénitentiaire et a été tiré. Il avait un bon corps, il chantait;
-Air de Douglas (Les bars de la prison);
-Chère Bassette;
-Jouer avec J.B. Fuselier (75 years old, died last year--accordion) et Allen Ardoin (48 years old--fiddle). J.B. Fuselier recorded in 1930?;
-Les meilleurs musiciens: J.B. Fuselier, Leo Soileau, Dennis McGee, Douglas Bellard?, Amédé Ardoin;
-Leo Soileau avait son band au ras de Lac Charles;
-Mayeuse LaFleur de la Ville Platte;
-Commencé quand il était jeune, a arrêté pour plus que 20 ans (a été dans le service en 1952 et s'est marié quand il est revenu), et a juste recommencé à jouer 2 ans passé;
-Style de Harry Choates--jolie style de jouer, jouer tous ses danse. Jouer avec l'accordéon;
-La valse des grandes mèches (La valse de grand bois/La valse d'Alleman/You want me back);
-La valse criminelle;
-J'ai passé devant ta porte (Mon coeur t'appelle);
-Growing up 2 miles north of Lawtell. Father had a fiddle, he was interested in accordion but he didn't have one. A cousin played music with him;
-Viens me chercher (La valse de musicien/la valse d'orphelin/Trop jeune pour se marier/Tante Aline);
-Apprendre les noms des danses, apprendre les danses sans les noms;
-10 fois il a eu un request. Juste jouer de la musique;
-Les instruments usés;

Gervis Stanford, Vorice Stanford

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Violins; Guitar
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Gervis and Vorice Stanford
Recording date: 
Monday, December 19, 1977
Coverage Spatial: 
L'Anse aux Pailles, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
24:04
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Monday, December 12, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance and Interview with Gervis and Vorice Stanford

Accession No.: 
AN1-160

Gervis Stanford, Michael Doucet:

-Bosco Stomp (Cajun Stripper);
-Alleman Waltz (La valse de grand bois/La valse des mèches/you want me back);
-Hip et taiau;
-Jolie Blonde (Ma Blonde est Partie/La Fille de la Veuve/La Valse de Jolly Rogers/La Valse de Gueydan/La Valse de Couillon);
-Learning fiddle and guitar. 1952, joining the service and playing music for everyone;
-Jouer les danse à Harry Choates;
-Enterre-moi pas. Vorance? aime jouer ça;
-La Valse de Grand Bois (vieille chanson traditionelle, Louisiana Breakdown/Crowley Waltz, etc./La Valse de la Belle);
-Vorance plante du maïs à 62 ans;
-Lake Arthur Two-step/Stomp;
-Les Flammes d'Enfer (Le Two-step à Tante Adèle);
-Reel de Dennis McGee--La Danse Carrée;
-La Valse de la Louisiane/Mon Papa (Robert Bertrand);
-Valse du Pont d'Amour;

Gervis Stanford, Michael Doucet

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Violins; Guitar
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Gervis and Vorice Stanford
Recording date: 
Monday, March 27, 1978
Coverage Spatial: 
L'Anse aux Pailles, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
25:01
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Monday, December 12, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Jokes and stories by Ernest Rivière, Stanley Hebert, Raymond Rivière, Claude Rivière, and Arthur Michel

Accession No.: 
AN1-161

Ernest Rivière, Stanley Hebert, Raymond Rivière, Claude Rivière, Arthur Michel:

***Commence après 1 minute;***

-Contes et blagues forts, chansons:
-Le texain et le cadien pisser du pont, l'eau est froide et ce n'est pas creux;
-Traverser un désert dessus un chameau. Fille voulant voir un homme tout nu, elle s'est mis a jouer avec et demande quoi c'est (blague forte);
-Le 'tit bougre qui breed son jument. Prendre la place du cheval;
-Le prêtre et ses deux soeurs. Un avait la clé du paradis et l'autre avait la corne de Gabriel (le souffler pour 20 ans);
-Le chien malade, c'est du gaz;
-Voir un congo en chassant. Le bougre va au docteur pour voir ça il pourrait faire. Coupe où il a été mordu et suce le poison. Il a retourné et a dit à son ami il n'avait pas de chance;
-Le bougre appellé coque-trois avec les trois filles. Il est tombé malade et le docteur vient le voir. Tu peux l'appeler coque-quatre;
-Délivreur demander pour un coup de main avec le veau. Comment vite ce veau peut aller;
-Une 'tite fille. Il a été chercher un 'tit bougre à cheval, il était trop smart. Ramasser le 'tit bougre, grimper pour voir si les herbes dans l'autre savane. La prison et la pénitentiaire;
-Le garçon avec le gravail dans l'oeil qu'ils ont appelé tchue?;
-'Tits pois et Attrape couille pas en arrière;
-Une putain qui chargeait $5 pour elle et $3 pour Pichou, son 'tit chien. Le chien voulait que l'homme qui grimpe la femme la partage;
-Mr. Hebert--un drummer qui allait en boghei. Arriver au magasin où le monde pleurait. Mr. Hebert est mort et le corps au funeral home. $500 pour la bibitte à Mr. Hebert et l'a donné à sa femme;
-Le jeune couple et le père de la fille.12 assiettes et demande-la faire 6 assiettes, et un autre 6. Montrer au père et ils ont fait assez pour lui faire une pipe;
-L'homme sort la perruque, les fausses dents, un oeil, et une jambe en bois. La femme ne connait pas où se coucher;
-3 bougres qui coursaient la même fille. L'homme le plus brave, tirer pour le trouver. Elle a tiré et 2 des 3 on parti à courir et l'autre a resté, il a chié dans ses pantalons;
-Un riche et un pauvre courtisait la même fille. Le riche a chié au lit, $500 s'il a chié. Le riche se lève et le pauvre se lève et les deux ont chié dans lit;
-Le mari a juste un pieds, la mère a dit que son mari à elle avait just 6";
-Des volailles le matin. La femme touchait son mari. Le coq change de poule à chaque coup;
-Des gambleurs et des vrais buveurs. Commencer avec $100 jusqu'à personne aurait eu de l'argent. Emmener son père à une factorie bière au ras de minuit;
-Allons Danser Colinda;
-'Le jour est là et mon coeur est cassé. Eusse demande, s'il vous plaît, de se pardonner'- chanté;
-J'ai passé devant ta porte (Mon coeur t'appelle);

Ernest Rivière, Stanley Hebert, Raymond Rivière, Claude Rivière, Arthur Michel

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folktales; Jokes; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Ernest Rivière; Stanley Hebert; Raymond Rivière; Claude Rivière; and Arthur Michel
Recording date: 
Thursday, July 7, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
21:52
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, December 13, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance by Canray Fontenot with Michael Doucet

Accession No.: 
AN1-162

Canray Fontenot, Michael Doucet:

-La tonerre et le frais des premiers jours de fevrier. Sa vieille grandmère disait, "Ça va glacer encore.";
-Travailler à Basile pour un bougre de Lafayette;
-Planter de la moutarde une année sans dépensé $1;
-La savonnure dessus les mords de bétailles;
-Prévoir le temps de l'année. Prendre 12 morceaux d'olivier qui fait du bon charbon et du sel pour au moin Janvier et Février. Aller regarder avant le soleil se lève si le monde suait;
-Brûler la bûche la veille de Noël;
-La veille de l'An;
-Planter du mil à balai et faire un balai. Ça se lève comme du maïs. Sa mère était particulière comment tu le pliait. Tu ne peux plus trouver la graine. Les vendre 50 sous le balai. Il fallait bouillir de l'eau et il faut ôter les graines;
-Embaler du foin;
-Montrer au monde comment il les faisait;
-Après son père est mort, le premier job il a eu payait cinquante sous par semaine;
-Il aidait le demi-frère à Alphonse 'Bois-sec' Ardoin coupait du bois de papier;
-Il a tout le temps travaillé;
-Creole Stomp (originally catalogued as Donnez-moi mon chapeau/Le Two-step de Vieux Temps);
-La vie que je croyais je voulais;
-La Valse de Famille;
-Cajun de Church Point (Okie from Muskogee);
-Starts a waltz;
-La talle d'éronces;
-'Tit galop pour la Pointe-aux-Pins. His father used to play this a long time ago. Alphonse LaFleur aurait secondé son père (example), mais il ne pouvait pas partir une danse dessus le violon lui seul;
-Jolie Blonde (Ma Blonde est Partie/La Fille de la Veuve/La Valse de Jolly Rogers/La Valse de Gueydan/La Valse de Couillon);

Canray Fontenot with Michael Doucet

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Creoles; Folk music; Violins;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Canray Fontenot with Michael Doucet
Recording date: 
Friday, October 7, 1977
Coverage Spatial: 
Welsh, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
30:57
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, December 14, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Cajun French Ballads by Estelle Richard, Hortense LeBlanc, Mercedes Templet et al

Accession No.: 
AN1-163

Estelle (Mme. Noé) Richard, Hortense (Mme. Raymond) LeBlanc, Mercedes (Mme. O'Neil) Templet, Mme Wilbert Theriot, Mme Paul Landry, Ernest Rivière, Stanley Hebert, Raymond Rivière:

Estelle Richard, Hortense LeBlanc, Mercedes Templet (7/6/1977):
-The organist transcribed 'Bonne Marie' and they ang it at the dedication of l'Ile de la Sainte Vierge
-Histoire de l'Ile à la Vierge (sainte patronne). La statue de la Sainte Vierge mis pour une eau haute (1927?). L'île découvert en les 1800s. Elle les a protégé contre tout le mauvais temp ils ont eu);
-Bonne Marie (cantique). Explication of a mistake;
-Aux pieds de Marie (cantique) (Immaculate Mary);
-Minuit chrétien (cantique);
-Nuit silencieuse (cantique pour Noël) (Silent Night);
-Fais dodo, Colas mon p'tit frère (berceuse). Son mari chantait ça pour les faire dormir;
-Les prières et le chapelet en français appris de son père avant qu'il est mort;

Mme. Wilber Thériot:
-Fais dodo. Pour faire les enfants dormir;

Mme. Paul Landry (7/7/1977):
-Des chansons pour Noël;
-Minuit chrétien;
-Nuit silencieuse;
-Les anges dans nos campagnes;

Ernest Rivière, Stanley Hebert, Raymond Rivière:
-Le bedeau (buveur) et le prêtre (on n'entend pas bien). Le bedeau va se confesser au prêtre. Le vin et la femme du bedeau;
-Changer d'oreilles;
-J'ai volé une montre d'un prêtre. Il a finelment été se confesser. Le prêtre n'a pas repris sa montre;
-Sauce ta main dans la bénitier pour la pénitance. Une femme est rentré, s'assir dans le bénitier;
-Un mari a laissé sa femme en famille pour aller travailler. Le prêtre a fait la tête. Le mari est venu couper la tête de tous ses poules et Il n'a pas plus remettre la tête;
-Les deux frères, un prêtre et l'autre avait un maison de gogo. Ils ne pouvaient plus rester enemis. Son frère s'est venu coucher avec lui dans le même lit. Prendre les cuillières et les couteaux du prêtre? (les oreillers sous le couvert du lit);

Stanley Hebert:
-Les trois bougres s'est fait tué dans un wreck et sont allés au paradis. 2 blancs et 1 nègre. Offrir St. Pierre un deal de $35 pour retourner à terre. Le nègre cherche toujours un co-sign?;

Ernest Rivière:
-L'avis du barbier;
-Les graines bleues. Il a été au docteur, bain-toi bien et lave l'arrière de sa femme avant de la piquer;
-Conter dans le vieux temps (mémoire). Il n'a pas appris arien à l'école. Il savait lire et calculer. 100 oeufs à 12 sous la douzaine;
-Les taxes du roi. Un Dago et un autre bougre. Dago avait une banane et l'autre avait un pineapple;
-Les trois morts (va ayoù tu veux). Un catholique, un protestant, et un sans religion a été cogner à la porte à St. Pierre;
(-Au lapin) sors du chemin. Bougre brave. Nique de guêpe a tombé et a dit au lapin de sortir du chemin;
-Le potbon de graisse pour graisser;
-50 ans de mariage. Se remarier avec leur fille. Elle va double;
-Ne pas se remarier avec la même femme;
-Le parieur. Son père a été voir la maîtresse d'école. Le père a perdu encore;
-Ça c'est ta soeur (le garçon du rodailleur). C'est pas ton père, ça;
-La femme du docteur prend sa place. Sa femme l'a bien servit un tas mieux que lui;
-Tous les outils. Pap en a un comme ça;

Stanley Hebert:
-J'ai volé la corde. Se confesser au prêtre. Il y avait un boeuf à l'autre bord;

Ernest Rivière:
-Aider la femme trouver son mari. Le 'tit bougre a sorti avant son père lui a trouvé. Pap a dit qu'il fallait un morceau de derrière avant qu'il partait;
-Irish, Dago, Juif ($200 dans le cerceuil du Juif). Irishman wrote him a check for $200 and take the Dago's $100;
-L'homme et l'ours dans le bois à la chasse. Un 'tit bougre va être un homme. Un vieux bougre a été un homme. Rencontrer l'homme;

Stanley Hebert:
-L'ours et les chasseurs. Le padnah disait qu'il n'avait pas peur;

Ernest Rivière:
-Le plus beau rêve. Les honky-tonks et les oiseaux;
-Au catéchisme. Tous les autres le fait (tirer dessus le bayou);

Stanley Hebert:
-Le paquet de tabac à son grandpère tout vidé;
-L'homme a Chicago pareil comme un autre homme a sa femme;
-Le prêtre à la pêche avec un bougre qui n'est pas catholique. Le bougre ne connait pas ses prières et le prêtre ne connait pas nager;

Raymond Rivière:
-Le char pour la graisse. Sa grandmère lui a acheté un char aussi que son grandpère après qu'il les a donné la graisse;

Estelle (Mme. Noé) Richard (66), Hortense (Mme. Raymond) LeBlanc, Mercedes (Mme. O'Neil) Templet (member of Ladies Altar Society), Mme. Wilbert Theriot (lullaby), Mme Paul Landry (canticles), Ernest Rivière, Stanley Hebert & Raymond Rivière (Contes)

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Ballads
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Estelle Richard, Hortense LeBlanc, Mercedes Templet et al
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:46
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, December 14, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance by Lynn Dozart and Etienne Lewis

Accession No.: 
AN1-164

Lynn Dozart, Etienne Lewis:

-Two-step de Berwick;
-La Valse sans espoir/Oberlin Waltz;
-Two-step des Mèches. Appris d'un bougre des mèches;
-J'ai été au bal (originally catalogued as 'Bayou Noir');
-Two-step de Dennis McGee;
-La Pointe-aux-Pins;
-Johnny Can't Dance?;
-Madame Etienne/La Robe Barrée (opposite of Manuel's Bar Waltz);
-Hick's Wagon Wheel Special/La Queue de Tortue or Triangle Club Special/Enterre-moi pas?;
-Les bars de la prison (practiced, then played). It's been a while since he's played it. It was popular at one time. People danced to this here a lot;
-Salle de Danse;
-La valse du bombaucheur (Evangeline Waltz);
-Vieille valse sans titre (Dans les misères or Tous les deux pour la même/Hollybeach Waltz/Faire l'amour dans les rangs de coton?);
-La Valse de la Louisiane?;
-Cowboy Waltz (orignially catalogued as 'Grand bois');
-La Valse de la Louisiane reprise?;
-La Valse des Moutons?

Lynn Dozart, Etienne Lewis

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Creoles; Folk music; Violins; Accordions
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Lynn Dozart and Etienne Lewis
Recording date: 
Saturday, December 3, 1977
Coverage Spatial: 
Basile, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
31:54
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, December 14, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Abbie Weber

Accession No.: 
AN1-165

Abbie Weber:

-Au bal, un jeune garçon qui filmait. Approcher le 'tit garçon et il n'a pas fine le père. Il corrigeait les enfants;
-Constable chez Esta Hebert et 'Tit Maurice à Boscoe;
-C'était une grande famille. Son père était Martin Sr.. Nommer ses frères et ses soeurs;
-Martin buvait un tas avant d'être constable. Il bâttait;
-Grandir à Ossun, rester chez Mr. George Webre;
-Arrêter de battre, devenir game warden et élu constable tant qu'il a voulu;
-Il faisait récolte pour une vie et il buvait;
-Ils avaient pour l'amarrer quand il était mauvais;
-Il a marié la soeur à la grandmère à Barry;
-Battre son beau-frère;
-Des rendez-vous. Organiser la bataille avec des témoins. Battre à coup de pistolet ou à coup de poing;
-Défunt Romain buvait un tas aussi. Tous les Webre buvaient. Il travaillait dans le clos et une femme passait. Son mari est venu rencontrer Romain;
-4 petits;
-Mr. George n'était jamais un témoin. Il y a une fois qu'un homme l'a poussé à se battre;
-Ils aimaient se battre;
-Martin est devenu game warden et constable quand il a arrêté de boire;
-Adam Webre n'aimait pas travailler et ni Nonc Martin;
-Ashton Webre et ? Mouton (le garçon à Félix et Odile Mouton);
-Le rendez-vous à Nonc Romain. Il a été se battre le lendemain avec l'homme, mais il n'a jamais arrivé;
-Battre aux armes;
-Les Duplechins et les Mèches se battaient, ils ne s'accordaient pas;
-Tous les dimanches matins, il y avait des rendez-vous parce qu'il y avait tout le temps du tracas aux bals le samedi soir;
-La Salle à Esta Hebert. Les musicinens: Bill Landry (anglais) et la musique française;
-Bill Landry jouait à Duson;
-Joe Falcon, Cleoma et Amédé Breaux jouait chez Gérard Forestier;
-Jamais voir Amédé Ardoin ou Iry LeJeune;
-T'arrêtais d'aller au bal quand tu te mariais. Les bals étaient pour le monde se rencontraient;
-Le bal de noce à Duson. La fille ne voulait plus se marier avec l'homme, mais ses parents voulaient. Ils ont fait bal de noce et puis sa femme a parti avec celui qu'ell voulait;
-Les traces du boghei et Oh, Marie (chansons);
-Martin Webre avait son pistolet et son bâton de constable. Il n'a jamais tiré quelqu'un, mais il aurait frappé;
-L'homme de Lafayette a été chercher son couteau dans son char. Martin lui a cogné un coup de bâton;
-Les Marais Bouleurs et leur couteaux;
-Mettre son pieds dessus le couteau;
-Les Marais Bouleurs ne se tenaient pas bien et ils avaient des grands chapeaux. Ils se battaient à coup de couteau, pas à poing;
-Les Marais Bouleurs se mariaient entre eux;
-Sortir avec les filles des Marais Bouleurs;
-Ils ne faisaient pas tout le temps du tracas aux bals;
-Un bal à Ossun avec ? Bourque. Les Marais Bouleurs ont cassé le bal;
-Les Marais Bouleurs auraient bâttu avec n'importe qui;
-L'Eglise à Cankton. 3-4 cavaliers rentrer dans l'église à cheval. Ils ne voulaient pas l'église;
-Le prêtre a commencé l'école et a parlé auc Marais Bouleurs;
-Il n'y avait pas d'école autour quand ses 3 enfants ont été à l'école. Le prêtre de Scott a fait de l'école privé;
-Ils (Les Webre) deviennent de l'Allemagne comme des stowaways;

-Trade school;
-La guerre en Allemagne et la Guerre de Sécession. 2 frères: 1 contre le Nord et 1 contre le Sud;
-Martin Sr. ne parlait pas français. Ses enfants parlaient français avec leur mère et l'anglais avec le monde;
-La mort de Martin Begnaud à Scott et les 2 'tits français. Sa 'tite fille a le livre et avait pour faire un rapport dessus ça;
-Visiter avec le vieux Mr. Martin;
-Lire des livres de Jessie James;
-Robbed and tied up, but they weren't going to kill him until he asked to spare him storybooks. Hound dogs used all the way to the coulee at Mr. Greo's house (La Coulée Ile des Cannes). Caché dans un grenier avec des carabines. Retourner en France;
-Tuer deux autres mondes;
-Les français aller au village avec du sang dessus leur linge. Les mettre dans une citerne pour les noyer;
-Isaac Broussard était le shériff quand ils sont revenus. Les séparer et les questionner en prison;
-Ils revenaient pour Mr. Alcide Judice et le père à Mme. Sidney Provost et d'autres hommes riches;
-Ils voyaient tout le M. Martin Begnaud entre eux en France;
-Pendre les 'tits français à Lafayette et donner des morceaux de cable comme un souvenir. Du monde mettait ça en bas de leur oreiller;
-Les Marais Bouleurs tuaient aussi. Peut-être c'était plus grand parce que c'était dans la paroisse Lafayette;
-Ils avaient un tas de terre;
-Les femmes ne voulaient pas que leur filles fume. Quelques unes fumait et chiquait;
-Aller fumer dans la chambre des filles;
-Une vielle femme avec une pipe;
-Un lit pour faire coucher les petits bébés;
-Les garçons avaient pour rentrer dans la maison et demander à la fille pour sortir;
-Boire en dehors de la salle (whiskey, moonshine);
-Vendre des jogues et des bouteilles de whiskey pour 6 éscalains aux noirs;
-Les hommes en blanc (détectifs)--elle se voyait gone. Baril de lavure et le câler dans le bayou. Ils étaient des enfants à un de ses oncles et voulaient tout du whiskey et elle en avait plus;
-Fouiller à Ossun pour du whiskey;
-Courir Mardi Gras au ras de Scott, Ossun, et Duson à cheval et en boghei, +49 ans passé;
-Boire du whiskey, jouer l'accordéon, danser avec des filles, et se démasquer et demander pour une poule et faire un bal le soir;
-Scott, Ridge, chez Frank Robin, Ossun. Il n'y avait pas un tas des chars dans ce temps-là;
-Une fille à Frank Robin, proche toutes des filles là;
-Mettre des gants pour se déguiser;
-Des chansons à Joe Falcon;
-It ain't gonna rain no more--Bascom Mouton;
-Cleoma était une bonne chanteuse, des Breaux;
-Joe aimait dansait et descendait du bandstand. Cleoma a fait un chanson pour le ramener dessus le bandstand. Il était populaire, toutes les filles lui connaissait;

Abbie Weber

Language: 
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Oral history;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Abbie Weber
Recording date: 
Thursday, November 3, 1977
Coverage Spatial: 
Scott, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:12
Cataloged Date: 
Tuesday, May 15, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, December 14, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with James Domengeaux

Accession No.: 
AN1-166

James Domengeaux:

History and origin of CODOFIL:
-Domengeaux realized shortly before 1968 that the French language was disappearing due to encroaching Anglophone influences/Americanization;
-Cajuns were handicapped (illiterate, uneducated, etc.) and blamed it on the French language;
-Louisiana was the last state to succumb to the melting pot in the U.S.;
-Domengeaux had no appeal in the French language, making speeches in Congress;
-Cajuns had not yet overcome the inferiority of the French language;
-Statement from two Quebec students in The Daily Advertiser--destruction of the French language. Numerous people spoke French and nothing was being done about it;
-Petition presented to the Senate and legislature in early 1968 and they agreed to support the creation of the council, but did not appropriate any funds for at least the first two years;
-France Lemay from Quebec;
-Bicentennial of the Acadians, film presented at the Lafayette auditorium by the local heritage committee/chamber of commerce;
-Supper in Baton Rouge inviting Francophone officials from 21 provinces/nations around the world;
-Leo LeBlanc--helped Domengeaux create a Quebec department in Lafayette;
-Prime Minister Bertrand and Governer John Mckesson;
-Legislative funding didn't start until 1970;
-Movement needed to overcome the inferiority of the French-speaking people to the language, support from public as well as school administrators. Create pride in the French language;
-Economic benefit must face reality. Many factors were out of our control here in Louisiana (ex: snowmobiles and maple syrup). Largest has been tourist development;
-Unique and unorthodox methods, never tried before;
-Tourism strictly incidental;
-Desire to keep the French language and making Louisiana bilingual;
-Language as an irritant and being side by side with religion (French Catholics vs. English Anglo-Saxons);
-Approval of Anglo-Saxon people of North Louisiana;
-Boundaries of Francophone Acadiana according to Domengeaux--extremely fertile foundation upon which to build a second language;
-CODOFIL consists of a chairman and 50 members to meet the needs that were read earlier as well as give adequate representation. Completely new enterprise with appointed people who were not dedicated;
-Domengeaux takes responsibility in not giving attention to the organization;
-Getting the council to function more properly and more effectively;
-French television. The board was never appointed because it was never funded. Efforts were made to attain money and licenses, but radio and television requires a great amount of money;
-Representatives in Baton Rouge, Lafayette, and Monroe;
-Instructional programs in French in Baton Rouge;
-Depending upon sponsors;
-Second language programs in schools. Petitioning used as a last recourse to get these programs and getting an adequate number of teachers. Trying it in L.J. Alleman Middle School as an elective course which is found to be unsatisfactory;
-Lafourche parish schools have been uncooperative? 8 schools petitioned for these types of programs;
-Attitude of the French language changing? Supported unanimously at the beginning of CODOFIL in all their programs. The legislature does not originate the budgets, from the superintendent of education. Administrative officials offering more support;
-Attitude of Louisiana universities to the French renaissance. They've been supportive, but are generally weak in their French departments. They have abandoned the requirements of second languages. Offering little leadership and support;
-Scholarship program in France. Supporting 8 colleges at the present;
-Domengeaux is not greatly concerned with the universities because he believes they should support this French movement. Universities have failed by giving French majors a degree to teach in elementary schools--make students feel like they must teach after graduation;
-Attitude of governments of France, Quebec, Belgium, and other foreign Francophone countries. They understand the potential that we do. French taught in French colonies. Interest as well as monetary aid;
-CODOFIL's refusal to make political waves? More interest and devotion to the French language. Not enough people in Louisiana who are educated in the way to teach the French language. Francophone Louisiana does not have the political power as Quebec does;
-Educational, cultural, and economic reasons are the sole reasons for the French language in Louisiana;

James Domengeaux

Language: 
English
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Oral history;
Creator: 
Barbara F. Ryder
Informants: 
James Dommngeaux
Recording date: 
Thursday, September 15, 1977
Coverage Spatial: 
Lafayette, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
16:12
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, December 14, 2016
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Interview with Edmond Albarado

Accession No.: 
AN1-167

Edmond Albarado (79):

-Vieille noire. Les noires ont été maltraités quand ils sont premièrement été emmenés ici, mais astuer ils sont instruit;
-Il n'est pas contre les noirs, il aime Dieu et Jésus Christ;
-L'esclavage;
-Ses belles. Le garçon à un de ses belles dans le service;
-Sa femme jouait bingo;
-Il a 4 enfants qui vit, 2 qui sont mort;
-Edwin Dugas;
-Je suis chrétien (cantique joué dessus la musique à bouche et puis chanté). Il est catholique, ils n'achètent pas le Bon Dieu;
-Son neveu est marié et à San Diego, Californie;
-Ils mettent la politique partout aujourd'hui;
-Aprendre son catéchisme par coeur avec sa tante et Mme. Ben Berthelot et Mme. Emile Girouard de St. Martin. Sa tante a été enterré en ville (Nouvelle-Orléans);
-La vie spirituelle, Mauvaise cancer--la jalouserie;
-You Are My Sunshine--Jimmy Davis;
-Un LeBlanc--son portrait. Ses enfants ont fait procéssion;
-Le Bon Dieu est tout puissant et on ne peut pas l'acheter;
-Jamais aller à l'école. La vieille fille qui lui montrait l'école jusq'au 7ème livre;

-Son opération;
-La chanson de la Mer--Over the Waves;
-Intéressé dans son program;
-Acheter son chapelet d'une dame avec le diabètes. Elle jouait aux cartes. Son mari a ramassé une autre femme? Avoir juste une femme. Mentir au Bon Dieu;
-J'ai jamais pris pour un chat. Le chat et l'éventail;
-Travailler dans l'eau et la boue. Il est malade dans ses nerfs;
-La chanson à Ralphalé? le politicien avec les Savoy;
-Toute la famille du Bon Dieu;
-Jolie Blonde (Ma Blonde est Partie/La Fille de la Veuve/La Valse de Jolly Rogers/La Valse de Gueydan/La Valse de Couillon);
-Huey P. Long et la capitale à Baton Rouge. L'hôpital;
-Arrêter de conduire. Son garçon a fait un peu d'école avec lui;
-Ne pas être ennemi avec personne;
-La chanson à Mr. Howard Dupré et Mr. Claiborne Williams--Oh, When You're Smiling? (chanson anglaise chantée puis jouée);

-Des danses rondes et carrées;
-Courir Mardi Gras à Pin Cove. Gagner un prix, il y avait des noirs. Sa femme a volé son prix. Se masquer et gagner des prix pour les meilleurs danseurs. Mr. Breaux de Port Allen, sa fille pleurer à Marrero;
-Courir et danser en public. Le portrait de sa femme. Servir des candis aux enfants pour Halloween;
-Travailler dans les sucreries. 50 roulaisons en tout, un dans le bois;
-La chanson de la petite fille de la Louisiane. Sortir la fille du tuyau. Plus de cypre except à Catahoula (chanson à Vin Bruce (Dedans la Louisiane), joué);
-J'ai passé devant ta porte (Mon coeur t'apelle, chanté et joué);
-La fille qu'a été au collège. Jamais être malade;
-Des haricots tout préparés;

-Son opération à Marrero;
-Les paroisses d'Iberville et Assomption. Les chemins dangeureux et des yeux dans le cagouette;
-Pas supposé de refuser de l'eau ou du manger;
-Le voici, l'Agneau si doux (cantique);
-Dope dans la bouche;
-Il n'a plus de dents et ne peux pas acheter des fausses dents;
-La fête de Dieu--15 d'août;
-Mourir pauvre;
-Son bouquet;
-Apprendre des chansons avec ses parents et danser avec sa mère. Papillon, vole (danse ronde);
-No place like home, sweet home (chanté et joué);
-Grandpère Landry battre à machine gun. Sa grandmère couchait dans les canales pour ne pas être frappé par des balles;
-Home Sweet Home (et le Breakdown, joué)
-The Lourdes Hymn/Immaculate Mary (joué);
-Embrasser une femme pas sur le jour de l'an;
-Toutes qualités de religion;
-Des tracas avec ses petits enfants;
-Ne pas prendre pour un chat ou un chien. Une pierre;
-Le 'tite fille à Joe Lalonde;
-Lui et sa femme aller en plusieurs hôpitals;
-Père Noblaque?--le prêtre;
-Beautiful Day (chanson d'église) en cadien (patois);

Edmond Albarado (79)

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Oral history; Harmonica;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Edmond Albarado
Recording date: 
Monday, August 15, 1977
Coverage Spatial: 
Pierre Part, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
44:05
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Thursday, January 1, 2004
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance par Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet

Accession No.: 
AN1-168

Dewey and Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet:

Balfa class at USL F 340 (continuation of AN1-169);

-Ma bonne maman, c'est pas la femme des autres. La femme des autres c'est pas la femme à moi?. Dewey talks about the importance of rhythm;
-La Danse à Nonc Adam (Canray Fontenot's father, or La Danse à Quatre Dents?) et reprise;
-Dewey's trip to Poitou, France for a week and a half. Drinking wine, making music, and les frères Parché;
-Les fermiers/paysans et leurs bêtes;
-Voyager dans le voisinage/paysage et collecter des vieilles chansons et des vieux contes. Visiter et boire du vin à chaque place en France;
-Se mettre ensemble chaque soirs. Pas de rassemblés comme ça depuis la Deuxième Guerre Mondiale;
-Je me suis marillié (explication et chanté avec guitare);
-Fais Do-Do (mazurka). Trying to catch rhythm and style of dance. No more dancing like that;
-Planning what time they'll get home and Dewey asking for questions;
-Different styles within Cajun music. Region/difference in culture defines style;
-Difference from Acadian music. Cajun music is blusier. Acadians (Québécois/Nouveau-Brunswick) have been more influenced by English, Scottish, and Irish fiddle music;
-Old-school vs. Nashville Cajun music. Making a living in Cajun music and traveling;
-Jimmy C. Newman, Rufus Thibodeaux, Doug Kershaw--all have more Country Western infleunce than Cajun music;
-Black people's influence Cajun music with the blues;
-No more fais do-do's where children sleep in a separate room from the dance. When there are no more Saturday night dances, there'll be no more questions;
-La Valse des Balfa avec Freeman dessus le 'tit fer;
-Lacassine Special (two-step version of Dans les misères);
-Dewey more nervous here in Lafayette than being up north somewhere;

Dewey and Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Accordions; Violins, Guitar;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Dewey and Rodney Balfa avec Freeman Fontenot et Michael Doucet et Barry Ancelet;
Coverage Spatial: 
Lafayette, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
30:04
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Thursday, January 1, 2004
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance par Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet

Accession No.: 
AN1-169

Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Jean Ancelet:

Balfa class at USL F 340:

-Pain de maïs. Freeman ne chante pas celui-là;
-Putting feeling into music;
-La Robe Barrée (Madame Etienne);
-La Valse de 1916 (La Valse de Kaplan/Chère Petite);
-Revon Reed's Saturday morning radio show in Mamou;
-Dewey's Saturday afternoon radio show in Basile/Eunice. Dewey had to abandon his program because they wanted to play contemporary music;
-Brûler un pont et bâtir un autre. Dewey accorde son violon parce qu'ils sont au 4ème étage, l'air est froid;
-J'ai vu le loup, le renard, et la belette (chanson traditionelle française). Rhythm on that song is different than Cajun music. Learned it 2 years ago. Each region of France has its own version of that song and Dewey adding a Cajun twist to it;
-Rhythm guitar in Cajun music came in around the 1920s;
-World War II--new style of Cajun music developed. Dewey was in the merchant marines and playing music and drink until they'd run out and all they could do was play more music. Steel guitar, drums, and electric bass;
-Kids learning to play Cajun music from CDs, records, etc. Festival in Toronto and the after-party where Dewey was told he should record a CD to teach kids how to play Cajun music. 2 semaines pour écrire le livre et recorder toute la musique;
-Country and Hillbilly music being adopted into Cajun music like La Valse de Bélisaire (Way Back in the Hills);
-Dewey pulling Freeman up and introducing Michael Doucet. Mike, Bessyl Duhon and Aly Bain? are going to tour the Southern U.S. to help Dewey evangelize the Cajun music and culture;
-La valse qui me fait du mal (La Valse de Duson/La Valse des Opelousas/La Valse de St. Landry/La Valse de Stelly/La Valse de Dimanche Après-midi/Big Boy Waltz);
-Les Bars de la Prison--Canray Fontenot;
-1976 Smithsonian American Folk Life Festival--Mr. Early Vasseur from Mamou dancing with a half-pint in his back pocket. Traditional dancing from the 1920s during prohibition;
-Dewey's sore throat;
-J'ai été au bal (hier au soir) (Joe Falcon's Ne Buvez Plus Jamais);
-La Valse Criminielle à Mayeuse LaFleur (explication et jouer). Oh Mom. Il a été tiré avant ses plaques ont sorti;
-Ma bonne maman, c'est pas la femme des autres. La femme des autres c'est pas la femme à moi;

***continued on AN1-168***

Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Jean Ancelet

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Accordions; Violins; Guitar;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Jean Ancelet;
Coverage Spatial: 
Lafayette, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
49:58
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Thursday, January 1, 2004
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Musical Performance par Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet

Accession No.: 
AN1-170

Dewey Balfa, Rodney Balfa, Freeman Fontenot (77), Michael Doucet, Barry Ancelet:

Classroom Presentation:
-Dewey Balfa: NEA Folk Artists in the schools Presentation at Acadiana High school;
-Introduction. Inspiring Barry to teach this in the schools;
-Le Grand Dérangement. Acadians bringing fiddle music and playing twin fiddles;
-Chère Toutoute (solo);
-Explanation of Cajun Traditional fiddle styles--drones very traditional;
-Chère Toutoute (twin);
-Playing music after a hard day's work. Not everyone had a radio or 25 cents to buy a record if you had a record player;
-1964 Newport Folk Festival;
-Discussion of Root Music. Youth want the music of their origins;
-Discussion of program in the schools. Dewey contacted the schools. Music tapes of different regions around North America (Canada, Appalachian, etc.);
-Folk songs are not written;
-Different types of folk musics;
-Discussion of accordion. Accordion brought here by the Germans in the late 1890s via New York. Black people used the accordion before whites. Accoridon the dominant in Cajun bands. Arrival eliminated old-world dances like polkas, mazurkas, contredanses, etc.;
-Cajuns don't play polkas/reels on the accoridon like Germans and French/Québécois people do;
-Origins of the Louisiana Cajun music style & repertoire. Different regions with slightly differnt cultures express these differences in their music. Very few accordions "down the bayou.";
-Differences of J'ai vu le loup, le renard, et la belette around France;
-Parlez nous à boire (ballads traced back to France);
-Dans les misères (La Valse de Grand Bois/Les Pinières/Louisiana Breakdown/Crowley Waltz/La Valse de la Belle--vieille chanson traditionelle);
-Discussion of naming process for old tunes. There were no names in the old days, just tunes. La Danse à Freeman. Learning a song in a neighborhood and naming it after that community;
-Perrodin Two-Step;
-La Valse de Bambocheur (Evangeline Waltz);
-Les noirs/Créoles ont emmené leur musique en Louisiane aussi;
-Freeman Fontenot Blues;
-Learning this music from parents and playing this music because they love the culture/music, not because they did it for money. Playing from the heart;
-Interview in Canada. Not playing music for a living. Life it too short to do something you don't like unless you have to;
-The Kingfish (Huey P. Long) built all kinds of bridges and connected parts of the country. Less barriers, more homogenization;
-1977 Wolf Trap Folk Festival in Virginia--Cajuns playing all day long. Commitment to music, it's part of their life;
-Feel the hurt in Creole music, Hillbillly music;
-Baisse Bas (Bonsoir Moreau--all together). Canray Fontenot and Alphonse 'Bois-sec' Ardoin;
-Freeman never made a name for hinmself because he never sings. He still farms at home. Has 12 children;
-What is a 'Baisse Bas'?;
-'Tit Moreau (waltz-like);

Dewey Balfa, Rodney Balfa, Freeman Fontenot (77), Michael Doucet, Barry Ancelet

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Creoles; Folk music; Violins; Accordions; Guitars;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Dewey et Rodney Balfa avec Freeman Fontenot, Michael Doucet et Barry Ancelet
Coverage Spatial: 
Lafayette, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
48:10
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Wednesday, January 4, 2017
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Ballads performed by Elie Lula Landry

Accession No.: 
AN1-171

Elie Lula Landry:

-Tu pleures mon adoré (Lorsque je sais te faire pleurer) I'm Glad I Made You Cry. Ulysse Landry l'a aidé à le traduire en anglais;
-Tante Olympe's English song 'Dis shick ma pelly gum gal' (This is my pretty young girl) with commentary. She never spoke a word of English. She had neighbors who spoke English and they would veiller which is where she learned this song. She didn't know what she was saying. Lula's translation of it;
-Description of her aunt--sweet lady;
-La Justice (chanson à répondre);
-Aveine Aveine (danse ronde) with explanation. Pour des enfants danser avec les bras croisés. Faire un 'tit tour chez le voisin;
-Oh rossignol, si tu saurais with commentary concerning Acadian exile (danse ronde). Explanation of how to dance;
-Danser Codin et La Terre Nourrit Tout;
-Oh ciel tous les anges (Ave Maria. The Lourdes Hymn/Immaculate Mary) cantique;
-Les plus vieux ont été à la guerre (Grandpère Comeaux, mais pas Grandpère Landry);
-Ralph Rinzler made her work at the festival over there. She wasn't really ready for it, she wasn't organized;
-La grosse moniganse (conte). Le vieux homme restait dans le bord du bois et n'a jamais été au village. Aller au village un jour dessus son cheval avec sa femme. Jamais voir un chemin de fer/un train et retourner et dire ça il a vu à ses amis--appris en veillant avec ses voisins, son mari jouait violon pour eux;
-Cousin Dudley LeBlanc--sa terre touche la sienne. Mme. Gérard reste dessus la rue de cimetière. Elle connait des remèdes et fait du gombo filé pour Lula. Elle ne peut plus faire du gombo filé;
-Plus de chansons;
-Monte échelle, monte la. 'Tit trou, casse cou (jeux). Jouer à la main chaude aussi;
-Pinpi, poloron (jeux with explanation). Se cacher dans une chambre et lui faire une niche. Il fallait deviner ce que les autres ont décidé pour lui;
-Clap song 'Please porridge hot/cold' (English). Quelque chose de pareil en français;
-Les gros bals chez Mme. Elie Montagne avec des bands de la Nouvelle-Orléans et de Texas;
-Abbeville dance hall traditions (different from accordion);
-Church Hall in Maurice, Mr. Julien LeBlanc, Mr. Charlie et Mr. O'Neal Claque. Mme. Uséide à Milton. Entre Leroy et Abbéville, Mr. Rougeau Broussard. Trombone, guitars, cornets, clarinets and sang in English. She never danced to an accordion;
-Learning songs and music. Practicing at her house. Dancing to Cajun music only lately;
-Le band à Bill Landry a engagé son mari pour un élan;
-15 ans après qu'elle s'est mariée, il y avait des string bands;
-Imitation of first experience hearing accordion with song 'C'est la petite Anna à Mogène Meaux' (Fi Fi Poncho). Lula's theme song. Explanation. Il dansait avec la 'tite fille et il la tournait trop vite qu'ils avaient peur qu'il l'aurait tué;
-Les maringouins ont tout mangé ma belle (La Valse de Hollybeach/Tous les deux pour la même/Faire l'amour dans les rangs de coton);
-Hip & Taiaux;
-Saute Crapaud (whistled and sung);
-Le 'tit nègre à Tante Dolice s'est empoisonné/La Coulée Rodaire (blues);

Elie Lula Landry

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Elie Lula Landry
Recording date: 
Thursday, May 5, 1977
Coverage Spatial: 
Abbeville, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
34:00
Cataloged Date: 
Wednesday, May 16, 2018
Digitized Date: 
Tuesday, January 1, 2002
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Ballads performed by Elie Lula Landry

Accession No.: 
AN1-172

Elie Lula Landry:

-Chansons et histoire orale de la chanson et de la tradition musicale de la paroisse Vermilion;
-Mme. Landry est veuve et femme de ménage:
-La fleur de la jeunesse (chanson de mariage), learned from her paternal aunt Tante Olympe (Mme. Sosthène Landry) who taught her catechism in French over the weekends. She maybe would have been able to learn more songs if she'd spent more time with her. She learned a lot of beautiful prayers from her;
-La femme d'un de ses oncles maternels, Mme. Ernest Comeaux;
-La célébration de mariage dans le vieux temps (explanation). Des gros diner et la fille rentrait dans l'église avec son beau. Les familles étaient toutes mêlées. Le garçon allait chercher la fille chez elle et l'emmenait à l'église avec les parents en les suivant. Revenir et aller au bal pour faire leur bal de noce (plus des violons dans ce temps);
-People didn't go on honeymoons back then, only a house/room to be alone. People didn't have time to take off;
-Le Papier d'épingle (chanson à répondre). Elle voulait just se marier pour son amour/amitié, pas pour l'argent;
-Les filles de Vermilion. Elles ne trouvent pas à se marier. Se faire publier à l'église;
-Quel petit homme (chanson à répondre). Quand il y avait des enfants, ça le croyait et ça riait. Mais souvent, elle était seule;
-Mon nouveau Beau (orignially catalogued as J'ai été au bal???). Pas tout le temps vouloir dire des affaires à papa. Mais t'as besoin de papa des fois;
-Le premier jour de Janvier (chansons farces pour enfants);
-Mon père était un jardinier (whistled and sung). Des chansons d'enfants d'école;
-Dansez, Codin (polka? ou Jim Crow parce que ça saute?). Appris de son neveu qui s'est mis prêtre;
-La Terre Nourit Tout (chanson de bamboche--Les Acadiens sont pas si fous de s'en aller sans boire un coup). Boire du vin;
-Rester entre Maurice et Rayne;
-L'alouette. Elle peut être cuit à la fin de la chanson;
-Diquet (Bicoin) et les choux (randonnée);
-Guillory Carabi;
-Bonne Marie--cantique de première communion (originally catalogued as Béni-toi même en champ d'amour);
-Je suis chrétien--chanté le jour de la communion;
-Papillon vole (danse ronde) explanation. Danses rondes quand elle était jeune. Swing around on "Papillon vole" and 'le raisin pourrit' got out. Especially during the Lenten;
-Shoo Fly, Don't Bother Me (danse ronde) avec Barry Ancelet nommé endans. Il fallait nommer celui qu'aurait attrapé celui en milieu;
-La poule grise (berceuse)--pour faire dormier les bébés. Il y avait une autre sa soeur chante;
-Cinq sous (learned from father);
-Ah, mon beau château--il faut nommer un garçon, elle nomme Barry. Des danses rondes et tourner en rond. Le pierre était le garçon et l'enlever du cercle;
-La Fête du Village?;
-Sur le bord de l'île;
-Après la noce à sa meilleure amie et aller chez lez nouveaux-mariés. Les 4 hommes qui chantaient autour de la table. Apprendre une chanson en l'entendant juste une fois;
-Isabeau se promenait (Sur le bord de l'eau par Blind Uncle Gaspard);

Elie Lula Landry

Language: 
English
French
Media Type: 
Audio
Collection: 
Ancelet
Subject: 
Louisiana; Cajuns; Folk music; Ballads;
Creator: 
Barry Jean Ancelet
Informants: 
Elie Lula Landry
Recording date: 
Thursday, May 5, 1977
Coverage Spatial: 
Abbeville, LA
Publisher: 
Center for Louisiana Studies
Rights Usage: 
All Rights Reserved
Meta Information
Duration: 
50:33
Cataloged Date: 
Thursday, May 17, 2018
Digitized Date: 
Friday, March 17, 2006
Original Format: 
Audio--Reel--5"
Digital Format: 
WAV
Bit Depth: 
24 bit
Sampling Rate: 
96 kHz
Storage Location: 
Archives of Cajun and Creole Folklore - Cabinet 1 Shelf 3

Pages